Partagez | .
 

 [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

MessageSujet: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Ven 17 Jan - 21:00

Je suis plongée dans mon livre. J'aime le bruit des pages qui tournent se crissemment délicat doux comme du satin. Et soudain, un petit bruit.  PLAM!
Cela vient de la fenêtre. Je m'avance lentement. Qu'est ce que cela peut bien être? Je réprime un cri, pousse un râle et respire bruyamment, avec difficulté.
Sur la vitre un  papier vient d'être scotché. On peut y voire un dessin au fusain. C'est mon portrait. Il est frappant. J'y suis reconnaissable, mais le plus saisissant est mon expression. Je hurle, et on voit mes poings fermés, prête à frapper. Je sais exactement quelle scène ce portrait représente. Ce soir atroce, dans l'impasse, lorsqu'il avait tenté de...
Et sous le dessin, un message: "à demain."
Je panique, je suis folle. Pire que le jour où Vadim a du m'emmener à l'infirmerie. Il est une heure du matin. Mais là, je ne penses plus. Je cours vers la chambre de Vadim, me sentant plus vulnérable encore, en short et débardeur de pyjama. Et si je croisais Alex au détour d'un couloir?! Non c'est impossible??!
Je ne frappes même pas, j'ouvre la porte. Le "colocataire" de Vadim se réveille et grogne, me demandant ce que je fais là à une heure pareille. Je ne réponds pas. La seule chose que je puisse proférer est celle-ci: "Vadim. Vadim."
Celui-ci arrive alors, il sort de la salle de bain. Je crois qu'il ne dormait  pas. Il me questionne, je ne l'entends pas. J'entends seulement ne voix qui résonne dans ma tête: "à demain... à demain... à demain..."
Je saisit Vadim par la manche, et le guide vers ma chambre. Là, j'allume la lumière et lui désigne du doigt le papier collé à la fenêtre. Je vois ses lèvres bouger, mais je ne l'entends pas. "à demain... à demain... à demain..." Je m'adosse contre le mur, les mains sur les oreilles. Mais rien n'y fait. "à demain... à demain... à demain..."
Vadim se retrourne et moi voit. Ses lèvres bougent, mais je n'entends toujours pas. "à demain... à demain... à demain..."
Il s'approche brusquement, et me secoue. Les voix tourbillonent en moi, elles m'aspirent, j'ai l'impression de partir loin, loin, loin! Je me laisse aller, je me laisse happer, c'est si simple, ne plus rien ressentir, juste ces voix, qui me hantent et me tuent?
" à demain... à demain... à demain Lana... Lana... Lana! LANA! LANAAAAAA!!!!! Tu m'entends?!!"


Dernière édition par Lana DESCOMBRES le Dim 19 Jan - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Ven 17 Jan - 21:30

Mais c'est une blague ?! Il a décidé de sortir avec cette nana-là, fourbe qui ne fait que de le faire tourner en bourrique au lieu de choisir la super enquêtrice sexy qui lui court après depuis le premier tome de la série ? C'est décidé, j'arrête de lire. C'est vraiment trop bizarre comme manga. J'éteins enfin la lumière, mon voisin a l'air ravie je l'entends se retourner pour soupirer. Ben s'il est pas content, il a qu'à changer de chambre ! J'ouvre un œil, plutôt vitreux vers la fenêtre. La lune est bien haute. Minuit est déjà passé. Je m'en fous, je ne dors plus en ce moment. Dès que je ferme les yeux, je vois l'autre marquise pleuré alors... je préfère passer à autre chose. La salle de bain me paraît être un bon endroit. Prendre une douche à cette heure ? Je ne sais pas, je prends mon bouquin sous le coude : on sait jamais.

Planter devant le miroir, j'entends des bruits de pas, précipités. Ça se rapproche. C'est bien dans ma chambre que l'on entre. Un râle accueil l'intrus et j'entrouvre la porte pour apercevoir Lana, une nouvelle fois dans un état critique. Elle m'appelle et je sors de ma cachette. " Vadim... Vadim..." " Je suis là. Qu'est-ce qui se passe ? Toi, va te coucher. " Elle me saisit alors par la manche et m'entraîne avec elle jusque dans sa chambre. Je me demande qu'est-ce qui a bien pu la remettre dans une état pareil. Alex s'est montré ? Je ne vois que ça. Mon regard est sombre et mes propres pensées deviennent meurtrières. La lumière allumé, je vois le nouvel objet déposé par le criminel qui la perturbe. Un simple mot collé à l'extérieur du double vitrage. " A demain. " Je souris, alors on se rencontre demain salle vermine ? J'ai hâte. Tu peux pas savoir.

" Lana. Ce n'est qu'un mot ! " Tremblante, elle se cale sur le mur le plus proche, se laissant couler, les mains sur les oreilles. Elle ne veut pas m'entendre ? Non, je crois pas que ce soit moi. Alex. Encore lui. Elle doit ... revivre ce qu'il lui a déjà fait subir. Je tombe à genoux devant elle. " Lana ! Ecoute ! Reprends-toi, bon sang ! " C'est comme si je n'étais pas là. Je la secoue par les épaules, un peu. Puis un peu plus. Ses yeux se ferment. C'est pas bon ça. Mes chuchotements sont forts mais je ne veux pas réveiller les autres. " Lana, je t'en prie ! " Je ne sais plus quoi faire. C'est une vrai poupée chiffon, inanimée que je secoue. " LANA ! " Ma voix est sèche, franche je ne chuchote plus mais parle quand même à voix basse. " Ne le laisse pas gagner. " Je pose ma main sur sa joue, plantant mon regard de braise dans ses yeux perdus dans le vague. " Si tu le laisse faire. C'est foutu. Tu m'entends ! Résiste ! Il n'y a que nous ici. Reprends-toi ! Je suis là !! " Je lui tape un peu sur la joue, espère qu'elle reprend conscience.

Enfin, je la retrouve. Je la sers contre moi. Très fort, sans pudeur. Heureux de la retrouver. Je murmure de nouveau à son oreille. " Je suis là, je suis là. " Je la garde un instant comme ça, je sens qu'elle me rend mon étreinte. J'espère qu'elle s'est un peu calmé. Je me recule pour voir son visage. " Au moins il prévient. Je ne te quitte plus d'une semelle à partir de maintenant. Si tu restes avec moi et entre les murs de Nobilia, il n'y a aucune raison qu'il puisse faire quoi que ce soit. Est-ce que c'est bien clair ? " Ses peurs la hantent, mais je ferais tout pour qu'elle se reprenne. Et pour la protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 8:06

Tout d'un coup j'entends à nouveau. Je me réveilles. Je ne comprends pas ce qui s'est passé. Je suis là mais je suis ailleurs.
Suis-je morte? Je me sens bien. J'ouvre les yeux. Pour voir à quoi ressemble la mort.
Mais je ne suis pas morte. Vadim me serre dans ses bras. Il me serre fort, tellement fort. c'est bien. Je ne pourrais plus m'en aller maintenant. Qu'est-ce qui m'a pris? Pourquoi ai-je cédé aux voix, pourquoi ais-je cédé à Alex? Mais je suis là maintenant, je suis là. Je suis dans les bras de Vadim, qui serre si fort. " Je suis là, je suis là. " Je le serre à mon tour, j'ai peur de partir, j'ai peur de céder. "Pardon... Pardon... Je suis... désolée. Pardon."Je m'excuse, je n'aurais pas du céder, ni suivre sa logique. Et le pire dans tout ça, c'est que ja sais qu'Alex à monté son coup car il savait que je réagirais ainsi, pour que je sois plus vulnérable que jamais, affaiblie.
Vadim relâche son étreinte et me regarde. " Au moins il prévient. Je ne te quitte plus d'une semelle à partir de maintenant. Si tu restes avec moi et entre les murs de Nobilia, il n'y a aucune raison qu'il puisse faire quoi que ce soit. Est-ce que c'est bien clair ? "Il doit avoir raison. "D'accord."Puis je regarde à nouveau vers la fenêtre. Le dessin au fusain est brouillé par le double vitrage. Mais il y a quelque chose qui cloche. Je m'approches de la fenêtre, l'ouvre et en décolles le papier. J'observes le croquis quelques instants, puis l'évidence me saute aux yeux.
"Vadim... Je crois qu'il va vraiment venir accompagné... Le dessin, sur le papier... Ce n'est pas lui qui l'a fait. C'est un de nos amis communs, Julien. J'ai peur de découvrir qui sont les deux autres, Vadim. Si les deux autres étaient encore des traîtres?"
Je ne sais plus que penser. D'abord, Alex me trahi, me détruit, puis j'apprends que Julien est dans le complot. Je n'aurais jamais du leur faire confiance. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 11:44

Elle me parle, je me sens mieux : elle a repris ses esprits. Alors qu'elle se lève et marche doucement vers la fenêtre, je la vois réfléchir, froncé les sourcils. Quelque chose l'inquiète. Quelque chose, que je ne vais pas tarder à savoir. " Vadim... Je crois qu'il va vraiment venir accompagné... Le dessin, sur le papier... Ce n'est pas lui qui l'a fait. C'est un de nos amis communs, Julien. J'ai peur de découvrir qui sont les deux autres, Vadim. Si les deux autres étaient encore des traîtres ? " Je me mords la lèvre. Et me**e ! J'aurais aimé que ce passage de la lettre ne soit qu'un mensonge pour l'impressionner. Mais si effectivement, ils sont quatre tarés à vouloir lui faire du mal : le combat risque d'être compliqué pour moi. Je ne dis pas que je n'ai pas déjà déglingué quatre mecs en même temps... Loin de là. Mais il m'en voulait à moi et la plupart du temps était débile. Mais là... pour établir un plan pareil empli de cette folie qui me semble si perverse et irrationnel... je pense que malheureusement, ils en ont dans le chou. Il va falloir que je dérouille mes réflexes et trouve des tactiques originales pour réussir à protéger Lana...

Perdu dans mes pensées je finis par relever la tête. " Un Julien tu dis ? C'est terrible ce que tu me dis là. Mais si tu les connais tous, ça pourrait vraiment m'aider à te protéger. Tu penses avoir une idée de leurs identités à tous ? Plus j'en saurais, mieux je comprendrais comment fonctionne nos ennemis. Je parle un peu en tacticien de guerre... Mais c'est le même principe. Si nous avons une longueur d'avance, elle nous serons précieuse. " Je vais la rejoindre et lui prend le portrait des mains. Même si c'est horrible, c'est rudement bien dessiné. C'est pas moi qui ferait un truc pareil. Une odeur vient me faire réagir. Pouah ! Mais il empeste ce truc ! Je le sens. Je recule, dégoûté. " Ah ! Du parfum de mec !! " Oui, je déteste ça. Je me bouche le nez. " Aucun goût. Tu étais dans quel collège ? Ils sont nobles eux aussi ? " J'espère ne pas trop la perturber, mais j'ai besoin d'elle. Pour l'encourager à me raconter ce qu'elle sait, je lui prends la main. Et de l'autre je réduis le papier en une petite balle odorante que je jettes dans sa corbeille. Je lui souris. Me préparant mentalement à imaginer comment fonctionne les petits cerveaux malades qui veulent s'en prendre à ma nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 12:08

Vadim semble un instant perdu dans ses pensées. Il finit par en sortir.
" Un Julien tu dis ? C'est terrible ce que tu me dis là. Mais si tu les connais tous, ça pourrait vraiment m'aider à te protéger. Tu penses avoir une idée de leurs identités à tous ? Plus j'en saurais, mieux je comprendrais comment fonctionne nos ennemis. Je parle un peu en tacticien de guerre... Mais c'est le même principe. Si nous avons une longueur d'avance, elle nous serons précieuse. "
Je réfléchis une minute. Et peu à peu je crois commencer à comprendre.
"Alex est très intelligent, mais d'une intelligence noir, quelque chose de démoniaque. Il ne choisit ses alliés que si il en a besoin. Julien fait du théâtre. Il a le même âge qu'Alex. Alex est très égoïste, si il le pouvait il ne voudrais pas me partager... Si il a fait appel à Julien... Il doit avoir besoin d'un excellent menteur. Les deux autres ont forcement été choisis pour une "qualité" qu'il n'a pas. Mais lesquelles, sans autre indice, je ne peux pas savoir... "

Vadim s'approche de moi, et me prends le papier. Soudain, il a un petit mouvement de recul. " Ah ! Du parfum de mec !! " Il se bouche le nez. " Aucun goût. Tu étais dans quel collège ? Ils sont nobles eux aussi ? " Il revient vers moi, et me prends doucement la main. Il roule le portrait en boule, et le jette dans la corbeille. Il sourit, me mettant encore une fois en confiance.
"Je ne pourrais pas vraiment te parler de Julien, je le connais très peu. Tout ce que je sais, c'est qu'il ment si bien qu'il se convainc parfois lui même qu les mensonges qu'il profère sont vrais. Si tu lui mens, il lui est facile de voir que tu ne lui dit pas la vérité. Du côté d'Alex... Son point fort, c'est qu'il connait tous mes points faibles. Mais je crois qu'il ne connait pas assez les siens. Il est trop sûr de lui, et prend ses rêves pour la réalité. Je n'étais pas dans le même collège qu'eux, ils étaient en seconde. Ils ne sont pas noble, mais leurs familles sont plutôt aisées. En revanche, je ne vois absolument pas qui sont les deux autres. Ni pour quelles raisons il pourrait avoir besoin d'eux."
Désormais, la seule chose qui m'obnubile est celle-ci: qui d'autre m'a trahie?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 13:32

Alex, intelligence démoniaque. Trop sûr de lui, ignorant ses faiblesses. C'est bien pour nous ça. Je vais devoir explorer ça. Moi aussi j'ai tendance à paraître sûr de moi et à contrôler mes points forts. Mais s'il y a bien une chose que je connais mieux que personne, ce sont mes propres points faibles. Égoïste et se sert des autres pour combler ce qui lui manque... Il a quand même du faire une entorse à ses principes pour demander de l'aide à d'autres. Il n'est pas aussi imbu de lui-même donc, c'est bien dommage.

Julien, même âge, elle le connaît aussi mais peu. Lui a-t-elle fait confiance ? En tout cas, il est avec lui. Excellent menteur qui fait du théâtre. Ces personnes là se cachent derrière des rôles pour en oublier leurs propres sensibilités. Je ne pense pas qu'il soit le plus dangereux. Et il peut savoir quand je mens : facile à contrer, je ne mens jamais. Enfin, j'ai bien envie de leur dire ma façon de penser aussi abrupte soit-elle, je n'ai pas de raison de mentir.

Tous deux ont mon âge, probablement la même taille que moi, j'aurais aimé garder l'avantage de l'âge... dommage pour moi. Lana a l'air aussi pensive que moi, je me retourne vers elle. Il ne faut pas que j'en oublie pourquoi je suis là. " Très bien. Tu m'aides beaucoup avec ce que tu sais. Je pense pouvoir exploiter tout ça. Si tu as des doutes sur n'importe qui, n'hésite pas à m'en parler. Si on découvre qui sont les deux autres : on aura un excellent moyen de se défendre. Julien ne me fait pas peur. S'il ne sait que mentir, on ne joue pas dans la même cour lui et moi. " Je lâche un instant sa main lui désigne le lit.  " Tu devrais dormir. " Je m'en vais pour éteindre la lumière et la rassure de suite. " Je reste là. Ne t'en fais pas pour moi, je dors comme un loir ou que je sois. " Je reviens très vite auprès d'elle, la bordant dans les couvertures et lui reprenant la main. " Il faut que tu sois forte. S'ils viennent demain, il ne faut surtout pas que tu paniques comme tout à l'heure. " En regardant la l'une, je termine ma phrase d'un air un peu plus sombre. " Sinon tout serait foutu. " Je me tourne à nouveau vers elle. " J'aimerais pouvoir te défendre tout seul. Mais j'ai besoin de toi. Puisque Alex a réussit à te faire peur jusqu'au plus profond de toi-même. " Je sens le sommeil m'envahir dans cette soudaine pénombre. " Tu as déjà dormi avec quelqu'un ? "

Si elle ne connaît pas cette sensation, je vais l'empêcher de dormir comme il faut. Je comprendrais. Mais si elle a déjà dormi avec un frère ou une sœur, même avec une amie : elle réussira à s'apaiser. Je ne voudrais surtout pas l'empêcher de bien se reposer. Je souris, embrassant doucement sa main, attendant patiemment sa réponse.


Dernière édition par Vadim MILOSLAV le Sam 18 Jan - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 14:05

Vadim  me rassure. Ses mots m'apaisent, je me sens un peu plus en sécurité. " Tu devrais dormir. " Il va éteindre la lumière.   " Je reste là. Ne t'en fais pas pour moi, je dors comme un loir ou que je sois. " J’acquiesce, il a raison. Je m'allonge sous les draps, un peu noyée dans le méli-mélo de mes pensées et de l'obscurité. Petite, je n'ai jamais eu peur du noir. C'est après ce qui s'est passé à cause d'Alex que j'en ai pris peur. Enfin, ce n'est pas vraiment du noir que j'ai peur. C'est de ce qu'on peut y trouver. Vadim revient, il me borde. Pendant un instant je revois en lui Laurent, la veille de son départ pour l'Australie, quand il m'avait bordée, choyée, été si gentil. Mais avec lui, c'était seulement par culpabilité. Nous n'avons jamais été très proches, avec nos onze ans d'écart, et je sait qu'il s'en veut d'être loin, et de ne presque pas connaître Sacha.
Vadim me reprend la main. " Il faut que tu sois forte. S'ils viennent demain, il ne faut surtout pas que tu paniques comme tout à l'heure. " Je le sais, il a raison. " Sinon tout serait foutu. " Je hoches la tête dans le noir, ce qui en réalité ne sert donc pas à grand chose...
" J'aimerais pouvoir te défendre toute seule. Mais j'ai besoin de toi. Puisque Alex a réussit à te faire peur jusqu'au plus profond de toi-même. " Je lui réponds silencieusement, j'ai l'impression qu'il a entendu mon approbation silencieuse. " Tu as déjà dormi avec quelqu'un ? " Avec mon petit frère Sacha, Vadim. Seulement, vois-tu, parler de lui me fait trop mal. Il doit se sentir si seul à la maison... Sans Laurent, sans moi, tout seul jusqu'au retour des parents tard le soir... Il n'a que sept ans, et je sais qu'il ne voulait pas que je m'en ailles... Mais si je ne t'en parles pas, Vadim, c'est que rien que de penser à lui, perdu dans sa chambre, face à ses petites voitures, m'attendant, cela me déchire comme des centaines de coups de couteau. Pour seule réponse, je lui chuchotes un petit "Viens..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 14:18

Je vois bien dans ses yeux tout juste éclairer par la lune, que j'ai éveillé des souvenirs lointains et douloureux. Pour seule réponse, elle me supplie d'une petite voix pour laquelle je serais prêt à tout. " Viens... " Un peu gêné quand même, je retire mes chaussures rapidement pour venir sur le lit. J'essaye de penser à autre chose, mais je me revois dans la chambre de Cierra. L'ambiance n'est pas la même bien sûr. Mais une boule se forme dans ma gorge. J'essaye d'oublier, de penser à autre chose. Je suis là pour la protéger. Cette fois, ce n'est pas un malentendu étrange qui va me faire souffrir. Non. Cette fois on me fait vraiment confiance. Je revois Irina à mes côtés qui agrippait ma chemise lorsqu'elle était petite. Une de mes vieilles chemises avaient d'ailleurs fini par être un véritable doudou. Cette pensée me fait sourire un peu. J'essaye de faire abstraction.

Allongé sur le dos, les bras croisés derrière la tête, j'y sens encore les dernières traces de ma bosse mais préfère l'oublier. Je dormirais comme je veux, sans prendre en compte l'avis de cette fichu blessure qui est là depuis un bout de temps maintenant. " Bonne nuit Lana. " Sa proximité est douce, j'ai l'impression de servir à quelque chose ici. Cette nuit se passera sans encombre j'espère. Mes paupières sont lourdes et je sens mes cauchemars resurgirent dès que j'ai le malheur de les fermer. Bon... Je ne pense pas encore avoir une nuit complète ce soir. C'est bien dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 14:46

Je lui réponds doucement. "Bonne nuit Vadim" Sa présence m'apaise, mais cette fois, je suis la plus petite. D'habitude, c'était Sacha. Je revois ses cheveux noisette et ses grands yeux bleus, si angéliques. Il me manque. Petit frère, si tu m'entends, saches que je penses à toi ici. Tu me manques, Sacha.
Je regardes le plafond, un peu nostalgique. Et puis au bout de quelques longues minutes je m'endors.
Une heure plus tard, je me réveilles. J'ai rêvé de Sacha. Il était tout seul, devant le paquet de purée Mousline, et ne savait pas comment la préparer. J'aurais du lui apprendre, avant de partir. Il est bien trop jeune pour se débrouiller tout seul.
Après quelques secondes, je me rends compte que Vadim ne dors toujours pas. Je me souviens alors de Sacha, qui ne dormais plus, et qui me disait "Je le déteste Lana, je le déteste. Il devrait être mort." Et puis il pleurait, je le prenais dans mes bras, lui caressais les cheveux. Et puis il cessait de pleurer, je lui embrassais le front. Je m'allongeais dans son lit, le serrais contre moi, lui chantais une berceuse spéciale, pour lui seul. Alors il s'endormait.
Je m'approche de Vadim "Fermes les yeux..." Je poses ma main sur son front, à la racine de ses cheveux. Et puis je lui chantais doucement cette berceuse.

"Ferme les yeux, laisse-toi aller:
Tous tes soucis vont s'envoler.
Tu verras, mon ange, tu verras,
Les étoiles là-haut veillent sur toi.

Les anges t'attendent dans le ciel bleu,
Vas-y, ce sera merveilleux.
Endors-toi, mon cœur, endors-toi,
Je suis là et je veilles sur toi.

Ferme les yeux, laisse-toi aller:
Tous tes soucis vont s'envoler.
Tu verras, mon ange, tu verras,
Les étoiles là-haut veillent sur toi."




Pendant que je chantes, je lui caresse doucement les cheveux.
Désormais, j'ai trois frères.
Sur cette douce pensée, je m'endors à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 15:10

L'heure tourne, je ne peux pas fermer l'œil. Cela m'est impossible. Celles qui m'ont trahi hantent mes pensées. C'est vraiment impensable pour moi d'avoir fait la même erreur. Je n'aurais jamais dû y croire. Pourquoi ? Elle m'a ... attiré elle aussi. Mais pour mieux me blesser. Pourquoi suis-je si sensible à leurs charmes si c'est pour qu'elle bafoue ma confiance à chaque fois ? Pourtant j'arrive à me tenir proche de Lana. Et je pense que tout ira bien, tant que je ne la désire pas. Tant qu'elle reste une sœur. Tant qu'elle n'agit pas pour jouer avec mes sens et mon cœur. Elle me ressemble sur beaucoup de points et c'est ce qui fait que j'ai confiance en elle. Je la trouve belle aussi c'est vrai, mais plus jeune. Je pense que mon esprit met une barrière. Elle aussi serait déçu si je faisais un geste de trop, une parole trop engageante. C'est pour ça que je peux être auprès d'elle sans avoir peur. Elle connaît ma souffrance et même si je n'ai pas encore réussit à lui expliquer mon histoire, je pense pouvoir me confier sans qu'elle me rejette en bloc comme l'a fait Cierra. Son indécision m'a fendu en deux. Si elle aime Aymeric, pourquoi hésite-t-elle ? Pourquoi nous a-t-elle comparé comme ça ? Je ne dors plus, c'est impossible. Moi qui dormait tout le temps. Sans sommeil, je me sens si différent, plus agressif et sur les nerfs... il faudrait que je retrouve le sommeil au moins cette nuit...

Lana boue à nouveau, mais je vois bien qu'elle ne dort plus. Je me suis tourné vers elle, poings fermés contre mon cœur, je la regarde qui s'approche doucement de moi. " Fermes les yeux... " Un peu hésitant, je ferme de nouveau les paupières : revoyant le même spectacle qu'à chaque fois que je le fais en ce moment. Cierra qui embrasse Aymeric en m'ignorant totalement. Une main se pose sur mon front, l'image se dissipe. Je revois ma mère. Lorsque je faisais des angoisses nocturnes durant mon enfance.

" Ferme les yeux, laisse-toi aller:
Tous tes soucis vont s'envoler.
Tu verras, mon ange, tu verras,
Les étoiles là-haut veillent sur toi.
"

Les images se dissipent, j'imagine des étoiles. Je vois un ange qui danse dans le ciel. Il me nargue celui-là. Il peut voler loin d'ici. Je l'envie et le regarde sagement. Ma respiration s'apaise peu à peu. Cette voix est si douce.

" Les anges t'attendent dans le ciel bleu,
Vas-y, ce sera merveilleux.
Endors-toi, mon cœur, endors-toi,
Je suis là et je veilles sur toi.
"

Il y a d'autres anges qui me narguent eux aussi. Décidément, ils abusent ceux-là. Je peux venir ? Vraiment ? Les images s'estompent, la nuit est un décor qui envahit aussi mes sens. Si on veille sur moi. Que peut-il m'arriver ? Dans le sommeil qui m'embarquent, je baille et me rapproche un peu plus de celle qui m'apaise. Je me replie sur moi-même me concentrant sur ce contact chaleureux qui se perd sur mon front. Je dors. Enfin.

~... Au petit matin...~

Je n'en reviens pas moi-même. Je me suis endormi. Vraiment. J'ouvre un œil, elle est là toujours. Je n'ai donc pas rêvé ? Son visage est vraiment sublime. Ses cheveux de feu entourent ce visage si paisible et angélique. On se ressemble aussi physiquement alors. Je sais ce que ça fait de n'être apprécié que pour son apparence... Si la nature nous a donné des atouts : pourquoi Est-ce que les autres ne voient que ça ? Et plus le reste ? Nous restons des personnes nous aussi. Alex la considère comme une enveloppe vide. Juste un corps a défloré... C'est vraiment pathétique. Je soupire, chassant ses pensées. C'est aujourd'hui que nous nous rencontrons alors ? J'ai hâte. Je pense que jamais j'ai autant désiré rencontrer quelqu'un pour lui remettre les idées en place. Je m'étire discrètement. Essayant de me faire tout petit, je me lève et devant la fenêtre. Je veille. Il va falloir ouvrir l'œil aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Sam 18 Jan - 16:28

Au petit matin, la lumière du jour filtrant par la fenêtre finit par m'éveiller.  J'ouvres doucement les yeux. Je me frotte les paupières, baille discrètement et me lèves.
Vadim se tient devant la fenêtre. Je regarde rapidement l'heure sur mon réveil; il est neuf heures et demi.
Mon regard vagabonde, et tombe soudain sur la corbeille à papier, où se trouve le dessin réduit en boule. Alex. Je repense à son esprit, à tout ce dont il est capable. Et puis là, flash! Je crois comprendre quelque chose. Mais je préfère le garder pour moi. C'est trop dur à exprimer. Pardon Vadim.

Je m'approches de mon bureau, ouvre l'un de ses tiroirs, et en sors une grosse boîte.  Je l'ouvre et en renverse le contenu par terre.

"Vadim, et si on faisait un feu d'artifice ce soir?" La quantité pharaonique de feu d'artifice et pétards est assez impressionnante, et Vadim roule des yeux gros comme des soucoupes. Il doit se demander d'où je tiens tout ce matériel!
"Je reviens dans une minute, je vais m'habiller!" Je prends quelques habits dans ma penderie, et m'habille en vitesse. Aujourd'hui, pas question d'être attirante. Jean usé et ancienne chemise écossaise de Laurent, beaucoup trop grande pour moi. Avec ça, il sera avec moi aujourd'hui. Pour une fois...
Je reviens dans la chambre, puis je commence à refaire le lit. Pendant ce temps, je réfléchis. J'ai un peu peur, je dois l'avouer, mais si Vadim est là, tout devrait aller, non? et puis, c'est samedi, je n'aurais pas besoin d'affronter le regard des autres élèves en classe...
Encore une fois je repense à Sacha. Samedi... Papa et Maman travaillent. Il doit être livré à lui-même, je ne peux pas supporter cette idée! Je vais lui téléphoner. Je veux savoir si il va bien. Je veux le rassurer.
Je prends mon portable, et compose le numéro de la maison. Sacha met du temps à décrocher. Il devait dormir. Et puis je finis par entendre sa petite voix encore ensommeillée, pleine de l'innocence de l'enfance.

- "Allô? Si vous voulez parler à mes parents, ils sont pas là!
- Sacha, c'est moi Lana.
- Lana! Ça va? Est-ce que les gens y sont gentils avec toi? Il y en a pas d'autres qui veulent te voler ton corps j'espère!
- Oui, ne t'inquiètes pas, les gens sont très gentils avec moi. Et ne t'en fais pas, il n'y a pas d'autres voleurs ici. Il n'y a que des gens très gentils. Tout va bien pour moi, mais toi, est-ce que ça va? Tu n'es pas trop souvent tout seul? Tu sais faire la purée? Tu arrives à faire tes devoirs comme un grand?

Des centaines d'inquiétudes se bousculent dans ma tête. Je m'inquiètes pour lui. Je lui dis que tout va bien, je lui mens, je ne veux pas qu'il se fasse de soucis.

- Bah je suis un peu tout seul quand même, et tu me manques beaucoup tu sais. Je m'ennuie un peu, alors Maman elle m'a acheté un CD-rom pour l'ordi qui donne des exercices d'entrainement et des jeux pour les CE1, alors comme ça et bah j'arrive bien à faire mes devoirs tout seul, et puis quand elle rentre elle vérifie mes exercices, même que la maîtresse et bah elle a dit qu'elle était très contente de mon travail et que j'étais un gentil petit garçon, et que elle était sûre que je deviendrais aussi admirable que ma sœur!

Ces mots me rassurent, à un point inimaginable. Sacha continue de parler, encore. Je suis tellement heureuse de lui parler...

- Par contre pour la purée je sais pas trop bien faire, ça fait plus une soupe d'eau avec des petits flocons dessus qu'une purée crémeuse et tout comme tu les fais.

-Pourquoi tu n'as pas demandé à Maman de t'expliquer?

- Bah j'sais pas, après elle va trop s'inquiéter, déjà qu'elle est tout le temps triste parce que t'es plus là... En plus je crois que les parents bah ils se sont disputés avec Laurent!

Ces quelques mots me font pâlir.


- Pour la purée, je vais t'expliquer. Tu mélanges un verre d'eau avec deux verres de lait, tu verse le sachet de purée dedans, tu mets au micro onde trois minutes, et voilà! Et n'oublie pas de manger du jambon, il faut de manger de la viande pour devenir un grand garçon, Sacha.

- D'accord, Lana, je crois que j'ai compris comment on fait la purée.

- C'est super, Sacha, tu vas voir je suis sûre que tu vas t'en sortir comme un chef.

-Mmmm Mmmm. Mais Lana, tu es sûre que y a pas de voleurs là-bas? Je ne veux pas qu'on vole le corps de ma sœur, moi. Si elle a plus de corps bah elle peut plus vivre, mais moi je veux pas que tu meures Lana!

J'entends sa voix qui commence à trembler. Non. Ne pleures pas je t'en prie.

- Mais oui ne te fais pas de soucis, mon ange, tout va bien! J'ai même un nouvel ami très très gentil, je suis sûre que tu l'aimerais beaucoup!

- Bah il a interêt d'être gentil, parce que sinon je vais téléphoner au père noël et il ne passera pas pour lui! Nah. J'espère qu'il sait bien faire l'antivol, comme pour les vélos, pour pas qu'on te vole ton corps et que du coup tu meures!

- Euhhh... Si tu veux je vais te le passer, tu verras, tu peux avoir confiance en lui.

- Bah y a intêret, hein! Attends j'ai une idée, je vais lui faire passer un contrôle!

Je tends le combiné à Vadim. Je crois que ça promet d'être drôle. Sacha engage la discussion.

- Bonjour, toi. Comment tu t'appelles?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Dim 19 Jan - 13:16

Lana se réveille, je lui souris et me tourne de nouveau vers la fenêtre. Je ne me lasserais jamais de ce paysage merveilleux dans laquelle on a eu l'idée de créer une école. En Russie, bien sûr, il y avait des choses merveilleuses mais c'était différent : sauvage et hostile. Ici, j'ai vraiment l'impression d'être chez moi. Étrange non ? Sachant que j'y suis seulement né que je n'ai jamais passé plus d'un mois ici en vacances chez mes grands-parents français... Lana se dirige vers son bureau. Qu'est-ce qu'elle fait au juste ? Je me tourne vers elle, curieux. D'un tiroir, elle sort une boîte : son contenu réussit vraiment à me désarçonner. " Vadim, et si on faisait un feu d'artifice ce soir ? " " Quelle bonne idée ! Tu as raison, nous devons profiter des dernières nuits d'été ! " Je me penche sur le contenu de la boîte lorsqu'elle décide de s'éclipser un instant. " Je reviens dans une minute, je vais m'habiller !
" " Ok." Puis je relève la tête alors qu'elle entre dans la salle de bains. " Ne te fais pas belle surtout ! "

Lorsqu'elle ressort, je sens bien que nous avions eu la même idée. Loin de là qu'elle est moins jolie dans cette ensemble très masculin, mais au moins : ce sera plus compliqué à enlever ou déchiré. Je souris à l'idée que c'est une armure pour notre prochaine bataille. Elle est en train de refaire son lit, songeuse. Je range les feux d'artifices dans leur boîte pour les remettre dans leur tiroir et quand je me retourne : elle a sortie son téléphone. J'en profite pour regarder le mien. Aïe : trois appels en absence de ma mère. Faut vraiment qu'elle arrête de s'inquiéter ! Je la rappellerais plus tard. " Sacha, c'est moi Lana. " Sacha ? Qui est-ce donc ? Je décide de sortir pour la laisser tranquille sans espionner la conversation. Il faut que je me change moi aussi : une bonne douche ne sera pas de refus.

Je repars dans ma chambre discrètement pour ne pas éveiller les soupçons des surveillants. Mon voisin est heureux de me savoir en vie, je lui fais signe de se rendormir, je prends quelques vêtements sur le dessus de la pile et fonce dans la salle de bain. Aaaah, la douche. C'est quand même rudement confortable l'eau chaude comme ça... Je me détends quelque seconde avant de sortir pour me sécher les cheveux rapidement dans une serviette et d'enfiler un jean taille basse noir avec une ceinture, un débardeur bordeaux et une chemise blanche que je laisse ouverte par dessus. Mon pendentif en forme de croix ressort bien avec ces couleurs. Je retourne voir Lana, j'avais promis de ne pas la quitter d'une semelle après tout. Mais je doute que les agresseurs puissent être aussi matinales.

Elle est toujours au téléphone. " Mais oui ne te fais pas de soucis, mon ange, tout va bien! J'ai même un nouvel ami très très gentil, je suis sûre que tu l'aimerais beaucoup ! " Vu la manière avec laquelle elle lui parle, c'est un jeune garçon. Sacha doit être son petit frère ? Elle le rassure. C'est chou. " Euhhh... Si tu veux je vais te le passer, tu verras, tu peux avoir confiance en lui. " Quoi !? Je lui fais de grand signe : négatif ! Je n'ai rien à lui dire moi ! Mais mes grands signes n'y changent rien, elle me passe son téléphone en ignorant mes protestations. " Bonjour, toi. Comment tu t'appelles ? " Je déglutis, essayant de ne pas perdre la face devant un gamin. " Vadim. " Il a décidément l'air sûr de lui, ça me fait sourire. " Alors Vadim. Elle est jolie ma soeur hein ? Tu vas pas lui prendre son corps toi, si ? " Qu'est-ce qu'il raconte ?! Je deviens rouge sans le vouloir. " Bien sûr qu'elle est jolie. " Je lance un bref regard à Lana qui à l'air de bien rire. " Mais non, je ne ... je ne lui ferais jamais ça voyons ! " " Mais d'autres garçons comme toi on voulut lui voler son corps, je veux en être sûr. Tu feras rien, juré craché ? " Je pose une main sur mon coeur. " Je te le jure. Juré, craché sur tout ce que tu veux que je ne toucherais jamais à ta grande soeur, petit. " Sacha se met à rire. " Tu me plais toi ! Même si je ne suis pas petit ! " C'est à mon tour de rire. " Ah oui ? Tu as quel âge au juste ? " Il semble réfléchir, peut-être compté sur ses doigts. " Je vais avoir sept ans moi, monsieur ! " " Monsieur ? Tu me plais aussi gamin. " Il se met en colère. " Je ne suis pas un gamin ! "

" Pour moi si. Est-ce que tu m'autorises, Sacha, à protéger ta soeur ici ? A ta place ? Elle ne risque rien avec moi. Je suis ceinture marron de karaté et de judo. " Détourné la conversation pour également rassuré Lana, je me sens plus à mon aise maintenant. Le petit Sacha s'extasie dans mon oreille. " Ouuuah ! C'est vrai ? Tu es trop fort alors ! " " Ben oui, c'est pour ça que tu peux me confier la protection de Lana. " " D'accord monsieur Vadim. Tu peux protéger ma grande-soeur. " " Merci bien petit. " Je rends le téléphone à Lana triomphant. Elle le rassure brièvement sur le fait qu'il est un grand garçon et pas un petit avant de raccrocher. Et de me demander si ce que je dis est vrai sur mes compétences en art martial. Je souris.

Je me mets en garde, me positionne. Je lance ma jambe au-dessus de sa tête, me retourne très vite, attrape ses poings qui ont essayé de me faire reculer, garde ses poignets entre mes mains tandis que mes pieds d'un simple dégagement lui font perdre l'équilibre. Je la rattrape avec qu'elle ne tombe, l'accompagne doucement au sol : je suis sur elle et je teste la résistance de cette grosse chemise de bûcheron. " Tu as de la chance que ça ne soit pas moi qui veuille te déshabiller. " Je souris, gardant ses mains au sol, elle ne peut pas bouger face à moi. " J'ai étudié tous les arts qui m'ont permis de devenir le combattant que je suis. J'espère ne pas t'avoir effrayé. " Doucement je me recule et lui présente une main pour l'aider à se relever avec moi. Avec facilité, je nous remets debout. " Il ne faut pas te laisser impressionner. On s'entraînera si tu veux. Si tu connaissais quelques trucs, tu aurais pu te défaire de mon étreinte, même vulnérable au sol comme je t'aies mise. " J'embrasse cette main que j'ai gardé dans la mienne. " Moya sestrenka. " Je souris. " C'est du russe. Ça signifie : ma petite sœur. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Dim 19 Jan - 15:30

Sacha parle à Vadim avec un sérieux extrêmement comique, et je pouffe de rire; Je suis quand même rassurée que mon petit frère n'ai pas mentionné le mot "antivol", parce que là, ça m'aurait achevée de voir la réaction qu'aurait pu avoir Vadim. Il n'a pas l'air très à l'aise au début, mais il finit par se prendre au jeu.
Je demandes à Vadim si il disait vrai à propos de ses compétences en art martial. Pour réponse, je vois passer dangereusement sa jambe au dessus de ma tête, mes poignets sont immobilisée, puis je ne comprends plus rien et me retrouves coincée au sol. " Tu as de la chance que ça ne soit pas moi qui veuille te déshabiller. " Oui, effectivement, sinon je serais mal barrée.
" J'ai étudié tous les arts qui m'ont permis de devenir le combattant que je suis. J'espère ne pas t'avoir effrayé. " "En tout cas, tu ne les as pas étudiés pour rien! Je n'ai même pas eu le temps d'avoir, peur, je n'ai pas compris ce qui s'est passé!"
Vadim me tends la main et me relève. " Il ne faut pas te laisser impressionner. On s'entraînera si tu veux. Si tu connaissais quelques trucs, tu aurais pu te défaire de mon étreinte, même vulnérable au sol comme je t'aies mise. " Il a tellement raison... "Oui, je crois que j'en ai malheureusement bien besoin..."
Vadim embrasse ma main en souriant. " Moya sestrenka.C'est du russe. Ça signifie : ma petite sœur. "
Je lui rends son sourire. Je n'aurais jamais pu imaginé qu'en quelques jours à peine, nous deviendrions si proches.
Sur un ton malicieux, je réponds: "Je ne suis pas petite! C'est toi qui est grand."
Je suis contente que Sacha l'apprécie. J'avais peur qu'il ne se braque, et angoisse. J'espère qu'il dort bien... Maintenant que je ne suis plus là pour lui chanter une berceuse.
Tout d'un coup, une voix résonne dans les micros de établissement: "Vadim Miloslav est appelé à l’accueil immédiatement, merci!"
Il me questionne du regard. "Vas-y, ce ne sera surement pas long. Je fermerais la porte de l'intérieur, ne t'inquiètes pas."

Vadim sort donc, et je ferme la porte de l'intérieur. Les minutes passent, je tourne en rond dans la chambre. Je pose des petits feux d'artifices innofensifs et un briquet sur mon bureau, pour qu'ils soient prêts ce soir. Quelqu'un frappe à la porte. Je vérifie de qui il s'agit par le judas. Un facteur. Il porte un colis. J'ouvre donc la porte.
Il entre, et ferme la porte derrière lui. Je mets quelques instants à réaliser mon erreur. Sous son uniforme de facteur, je peine à le reconnaitre au début.
"Bonjour Lana. Heureux de te revoir."
Je suis incapable de proférer ne serait-ce qu'un son. Je reste immobile, vulnérable, seule.
Tout d'un coup je réagis, je recule lentement vers le bureau, il se rapproche de moi.
J'attrape le briquet, hurle le prénom de Vadim de toutes mes forces, et allume rapidement quelques feux d'artifices qui explosent dans un boucan phénoménal, maculant de traces noires les murs peints de blanc.
Alex me plaque contre le mur, et m'attrape par la gorge pour me faire taire, je peine à respirer. Il me chuchote des choses à l'oreille, des choses qui me donnent envie de vomir.

"Enfin on se retrouve... J'espère que ma lettre t'a plu... Je t'avais dit que je te retrouverais... Tout ça a été si simple! Tu es si vulnérable... Tellement stupide... Si accessible! Si désirable! Je frémis d'excitation en voyant tes yeux larmoyants!"

Il resserre la pression sur ma gorge, je n'arrive plus à respirer. Je prie pour que Vadim m'est entendue.
La porte s'ouvre brusquement. Il est là. En le voyant arriver, Alex me broie le cou plus fort encore. Je sens ma tête qui se met à tourner...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Dim 19 Jan - 16:06

" Vadim Miloslav est appelé à l’accueil immédiatement, merci ! " Je me tourne vers Lana. Soudainement très inquiet. On voudrait m'appeler pour mes absences ? Pour les retenus auxquelles je ne suis jamais venu ? Ou parce que j'ai aussi séché la punition de la directrice aujourd'hui ? Que de choix, que de choix. Mais s'il pense vraiment que je vais y aller : ils se mettent le doigt dans l'oeil. C'est moi qui vous le dit. " Vas-y, ce ne sera surement pas long. Je fermerais la porte de l'intérieur, ne t'inquiètes pas. " " Tu es sure de toi ? " La lueur qui brille dans ses yeux me rassure : un peu. Je sors la laissant. Je ne le sens pas du tout cet appel de l'accueil. Je ne fais que quelque pas dans le couloir et j'entends. " C'est bon, on y va. " Un groupe de personnes en tenue de livraison, un colis à la main. Ils ont besoin d'être quatre pour un colis ? Quatre ... vers la chambre de Lana ? Et ... me**e !

Le temps que je fasse demi-tour, elle a déjà ouvert. Un cri qui m'appelle. Des feux d'artifices. C'est bien elle aucun doute. Quel idiot, mais quel idiot ! C'était sa propre voix qui m'a appelé ! Il a réussi à découvrir que je la protégeais ? Je vais lui faire voir de quel bois j'me chauffe ! J'explose la porte d'une grand coup de pied : ils m'attendent les fourbes. Je ne peux rien faire dans une endroit si étroit pour six personnes. Le raffut que Lana a fait va ramener du monde. Ils ne pourront jamais la toucher maintenant. Bien joué petite sœur. Alex doit être celui qui la retient sur contre le mur là-bas. Il l'étrangle. Elle change de couleur. Il veut vraiment la tuer ou quoi ?! " Lâche-là tu m'entends ! " Les autres se jettent sur moi pour me faire taire, je me baisse, croche-pied directe, deux à terre d'une coup. Un autre sort une lame et sourit. Je vois tout de suite qu'il ne sait pas s'en servir. Coup de pied dans la main, il la lâche je la prends et me dirige droit sur Alex. Brusquement, je lui tire les cheveux en arrière, il tient toujours Lana. Je braque le couteau sur sa gorge. " J'ai dit... lâche-la. " Il ne s'adresse qu'à elle, il m'ignore totalement. Je déteste ça. Il va voir lui.

" J'ai dit LÂCHE LA CREVARD ! " Un autre me saute sur le dos, prise de judo je le retourne et lui marche sur la main avant de reprendre position et de bien replacer mon couteau appuyant plus fort. " Tu l'aurais voulu... " J'appuie sur la lame, elle est bien aiguisé. Un peu de sang coule : il la lâche enfin. Quand il ne la tient plus, je peux lui exploser le ventre avec un grand coup de genoux avec de l'assommer avec un coude. Lana est livide, les autres bougent, se précipite sur nous : ils veulent s'en prendre à elle. Pas le choix. " Accroche-toi, on décolle. " D'un geste j'ouvre la fenêtre, de l'autre je prends Lana contre moi. Et sans hésiter : je saute.

Le choc est un peu rude pour mes genoux. Mon poids à moi seul est déjà difficile à amortir. Je pense que mes pauvres rotules vont me le faire payer très cher. Enfin : Lana respire normalement, malgré les traces immondes qu'il a laissé sur son coup. Comme nous sommes samedi, que le soleil brille et que les élèves sont attirés par le grand air : nous sommes arrivés au milieu de tout ce joli petit monde. Je lâche ma demoiselle en détresse et adresse un petit signe de la main. Haha. Oui, on doti passer pour des dingues. Je me tourne vers Lana. " Tu peux respirer ? Tu veux de la glace quelque chose ? " Au moins elle est consciente. J'espère que le choc n'aura pas été trop dur pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Dim 19 Jan - 16:42

" Lâche-là tu m'entends ! "
Vite... Vite... Je me sens partir, je ne peux plus respirer...
Je les vois se jeter sur Vadim. Mais je ne peux plus respirer, je crois que si il continue il va me tuer...
Je ne comprends plus ce qui se passe, j'entends juste tout ce bruit, et Alex qui chuchote encore des infamies...
Je ferme les yeux, je crois qu'il veut vraiment ma mort, je ne peux plus, non je ne peux plus respirer... Pourquoi moi, pourquoi? Mes poumons ont en feux, ils appellent à l'aide, ils veulent de l'oxygène, je n'ai même plus la force de pousser ne serait-ce qu'un râle inaudible... J'ouvre les yeux, j'entraperçois Vadim qui se démène, mais tout tourbillonne, tout, tout, je crois que je vais mourir, mais je ne veux pas, non je ne veux pas! Papa, Maman, Sacha, Vadim, Laurent... La tête me tourne, je crois que c'est bientôt la fin...
" J'ai dit LÂCHE LA CREVARD ! "
Je reconnais la voix de Vadim...
Lâche-moi, je meurs, je meurs, non, je ne veux pas mourir, lâche moi!
Je rouvres les yeux, tout est brouillé, je vois une lame sur le cou d'Alex...
Lâche-moi, lâche-moi...
Tout s'envole autour de moi, tout tangue, ton n'est que brume, je ne suis plus là e crois, bientôt ce sera fini, non je ne veux pas mourir, je ne veux pas...

Tout d'un coup il me lâche, je reste adossée contre le mur, je halète bruyamment, je reprends mon souffle peu à peu, la main posée sur ma gorge meurtrie. Pendant ces quelques instants je vois Vadim terrasser les quatre monstres. Je reconnais juste Alex et ce salo**rd de Julien, je n'ai jamais vu les deux autres, dont l'un semble bien avoir vingt-cinq ans. " Accroche-toi, on décolle. "
Vadim ouvre la fenêtre, me prends dans ses bras, saute, et boum, par terre à l’extérieur. Vadim atterri sur ses pieds, agile comme un chat, puis me relâche. Je suis chancelante, ma gorge me fait atrocement mal.
Vadim salue la foule, qui nous dévisage, interloquée par notre arrivée inédite, et le boucan qui a du sortir de ma chambre, avec les feux d'artifice et hurlements...
Vadim se tourne vers moi. " Tu peux respirer ? Tu veux de la glace quelque chose ? " J'ai du mal à parler, et je suis encore sous le chic de ce qui vient de se passer. Je ne pense plus à la douleur, je pense au fait qu'ils soient tous dans Nobilia, proches... Je suis sûre qu'il vont revenir, et si il essayait à nouveau de me tuer? Et si il y arrivait? J'ai peur.
Et je vois les autre qui nous dévisagent, un cercle se forme autour de nous, les gens m'oppressent, j'ai encore du mal à respirer, j'ai peur, je ne me sens pas bien, il fait chaud, il y a du bruit. Et boum, je m'évanouis et tombe par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   Dim 19 Jan - 17:23

Ah ... ben ça allait pas si bien que ça finalement. Je me jette sur elle pour ne pas que sa tête touche le sol et la relève alors qu'elle vient de perdre conscience. Des surveillants arrivent, ils viennent d'être prévenu. " Qu'est-ce qui se passe ici !? " Tiens, j'aime pas sa tête à celui-là. " Quatre adolescents ont débarqué dans la chambre de Lana pour l'agresser. Je suis intervenu à temps. On a essayé de l'étrangler. " Je la sers contre moi. Je pense que ça se soit à la sueur qui perle mon front et à mon aplomb que je ne mens pas. " Comment ont-ils ... ? " " Réussit à entrer ? Ils se sont fait passé pour un service de livraison. Dites-moi, je ne savais pas qu'ils étaient si facile d'entrer ou de sortir de Nobilia ? " Il me déteste, il est en rogne et comme je le comprends. " Nous verrons ça avec les gardes. " " En attendant, je vais l'emmener à l'infirmerie. " " Miloslav ! " Il m'interrompt alors que j'allais partir. Je me retourne, assez mécontent. Je lance le regard qui tue. " Quoi ?! " Sa voix se fait plus aiguë lorsqu'il me répond. L'aurais-je surpris ? " L'infirmière est en congé... " " Aah. "

Je la regarde, la marque qu'il a laissé sur son cou est immonde. Je lui revaudrais ça. Lui aussi pourra garder un bon souvenir de moi. " Je vais appeler l'hopital alors. Elle a besoin de soin. " " Nous sommes déjà en train de l'appeler. " Je regarde parterre alors puis relève la tête et dans le silence général tente quelque chose. " Je l'accompagnerai. " " C'est hors de question ! " " Si vous m'en empêchez, je suivrais l'ambulance à pied. " Une fois de plus menaçant, je le regarde dans les yeux. J'entends que les autres retiennent aussi leur souffle. Suis-je si énervé au point de faire frémir tout le monde ? Il détourne le regard, outré. " Monsieur Miloslav fait sa loi ! Très bien, accompagne là. Tu verras à ton retour toutes les heures de retenues qui t'attendront ! Tu as intérêt à venir cette fois. Sinon, ton père en sera informer personnellement ! " Je pâlis. Mon père pourrait parfaitement me rapatrier en Russie s'il apprenait ça. Je déglutis et renonce. " Très bien. "

Alors qu'il repart, je vois qu'on me regarde, je le suis. Je poserais Lana sur un lit en attendant l'ambulance et je la suivrais. Je me demande comment je vais faire pour éviter de nouveau ces retenus et que mon père n'en soit pas informé ? Puisqu'il faut que je continue de protéger Lana ! Ils vont revenir ... je le sais ... Mais ça, c'est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé]PV VADIM - Un post-it et des voix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noble Academy :: Le petit coin de détente :: Les archives :: Les vieux RPG :: RP terminés-