Partagez | .
 

 [Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason   Jeu 20 Mar - 16:52

Lorsque je reviens, Alan a changé de chemise, et m'en tend gentiment une pour que je puisse me changer. " Tiens, ne va pas attraper froid. " Elle est noire. C'est tout simplement merveilleux. Mon pantalon, quant à lui, ruisselle d'eau, une petite flaque se forme peu à peu à mes pieds. Je commence à enfiler la chemise, mais il s'approche de moi et m'aide à en fermer les boutons. Le contact de ses doigts me fait frissonner. " Je vais te prêter un pantalon aussi je crois. Ne bouge pas, tu vas en mettre partout. " Je commence tout de même à avoir vraiment froid, mais je tente de le cacher. Je ne bouge plus d'un millimètre, ne voulant pas répandre de l'eau partout. Tandis qu'un jean atterrit sur le canapé, Alan se dirige vers la cuisine. " Ta chemise séchera plus vite sur une radiateur... Dis-moi, tu n'es pas habitué à te débrouiller seul, si ? " Tous en me changeant, je lui réponds, puis pose ma chemise sur un radiateur. " Euuuuuuh... Plus vraiment en fait, je l'avoue. " Il est vrai que ces deux dernières années, quand je vivais encore avec Emmett, c'était un peu lui qui s’occupait de tout, je me chargeais  seulement de la cuisine et du jardinage... Et du repassage. C'est tout. En même temps, il aimait tellement ranger, nettoyer, décorer, organiser que ça me brisait le cœur de l'en empêcher. Oui, je suis actuellement de mauvaise foi.


Alan revient, et pose mon pantalon trempé sur le radiateur avec ma chemise. Nous nous asseyons sur le canapé. Cette fois, je suis bel et bien sec. Je ne peux m'empêcher de remarquer que sa chemise est vraiment, vraiment très déboutonnée. Je ne peux réprimer un petit sourire en coin et des yeux à la fois amusés et émoustillés. " Quelle idée d'aller se tremper comme ça. Tu n'as pas froid au moins ? " Jay's ideas! aurait dit Lauren... Je tente de la chasser de ma tête. Même si c'est injuste. " Non, ne t'inquiètes pas. " En réalité, j'ai très légèrement froid, mais il est bien sûr hors de question que je le lui dise. Alan approche sa main de ma tête, et vient m'ébouriffer les cheveux, je rentre un instant la tête dans mes épaules. Il arbore un nouveau un grand sourire. La sonnette retentit alors. " Ce doit être le traiteur. " Il va décrocher l'interphone et demande au livreur de monter, avant d'aller dans la cuisine sortir deux couverts en vitesse. Il les dispose sur la table de la salle à manger. " Assis-toi, je m'occupe de tout. " Je vais donc m'asseoir, pendant qu'Alan ouvre au livreur, le règle est emporte la nourriture. Il s'assoit en face de moi.  " En entrée, ce sera une salade de chèvre chaud. J'espère que tu apprécies le fromage ? Dans tous les cas, ne te force pas si ça ne t'inspire pas surtout... En plat principale, je nous ai choisi un risotto aux champignons. Oui j'aime beaucoup la cuisine italienne... Et en dessert, hum... ce sera une surprise. " Je souris. Une surprise? Il a aiguisé ma curiosité. Je veut toujours savoir de quoi il s'agit dès qu'on m'annonce qu'il y a une surprise. Alan se lève et va mettre au frais la boîte de pâtisserie. Il nous sert de salade, ouvre une bouteille de vin puis prend mon verre. " J'ai de l'eau si tu préfères arrêter l'alcool pour ce soir aussi. " A mon avis, il serait préférable que je cesse de boire de l'alcool ce soir. " Je veux bien de l'eau, s'il-te-plait. " La musique d'ambiance rallumée et quelques bougies sur la table donnent une atmosphère particulièrement agréable. " A la tienne. " Nous trinquons, et Alan me lance un petit clin d’œil. " A notre rencontre fortuite dans les couloirs de Nobilia ! " Encore une fois je souris.


Nous commençons à manger, la nourriture est vraiment bonne. J'essaie de trouver quelque chose à dire, je n'ai pas vraiment envie de passer pour un muet, je me sens un peu gêné de si peu parler. Dans ce genre de situations je peux vite devenir nerveux. Je sens les secondes s'écouler lourdement, je cherche désespérément mais ne trouve rien à dire. Ne pas paniquer. Jay, ne paniques pas. Cela ne sert à rien de te mettre dans tous tes états pour ça.  Je me racle la gorge. Je crois que je ne serais jamais un grand bavard. Jamais. Dis quelque chose, Jason, bon sang! Il faut que je me ressaisisse, car sinon je vais immanquablement finir par rougir, et au vu de la pâleur de ma peau, c'est quelque chose qui ne pardonne pas.   Mais mieux vaut-il se taire, ou parler pour ne rien dire, ou encore dire quelque chose d'inintéressant? Oh, et puis zut, tant pis, je vais dire  quelque chose qui ne sera absolument pas intéressant. La première question qui me passera par la tête. " Dis-moi, es-tu déjà allé en Angleterre? " Quelle conversation... Je ne suis décidément pas né bavard. Je n'ai vraiment pas envie du tout qu'un gros silence pesant s'installe, cela me met toujours extrêmement mal à l'aise. Prions pour que cela n'arrive pas. Le repas est vraiment excellent, et ça me fait du bien de manger à nouveau français, depuis que je suis retourné en Angleterre après mes études, je n'en ai pas eu l'occasion assez souvent, malheureusement. " C'est vraiment délicieux. " Je me régale, c'est succulent.


La pluie s'acharne, elle semble ne pas vouloir cesser. Quelle idée ais-je eu d'aller me tremper la-dessous, mais quelle idée, bon sang! D'accord, il fait chaud, et pour plusieurs raisons, mais ce n'est pas une raison pour que j'ailles me jeter sous le déluge! Je suis totalement idiot parfois. On dirait un gosse. J'évacue ces pensées, et souris à Alan. Il a reboutonné sa chemise. Quel dommage.


Soudainement, une petite idée germe dans ma tête. Une idée à la Jason bien sûr. Mais je préfère la garder en réserve pour plus tard. Le moment présent ne parait pas adéquat. Toutefois, rien que de penser à la possibilité que je mette mon idée à exécution me fait arborer un sourire gigantesque. Je fais danser ma fourchette dans mon assiette, tout guilleret. Je ne parle pas beaucoup, mais je souris.  C'est déjà un progrès, non? Je crois que je ne suis pas discret quand je concocte quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason   Lun 24 Mar - 12:59

Manger en silence est bien loin de faire partie de mes habitudes. Mais laisser Jason trouver un sujet de conversation est vraiment une chose plaisante à regarder. Derrière son verre d'eau, je vois bien qu'il est mal à l'aise avec le silence que je lui impose. Alors que je m'applique à plier toutes les feuilles de salade soigneusement pour les manger en bon français que je suis, seul le bruit des tartines de chèvres croustillantes accompagne la pluie qui continue à se déverser abondamment contre les carreaux. Quand enfin, le miracle arriva. " Dis-moi, es-tu déjà allé en Angleterre ? " Je prie soin de bien m'essuyer soigneusement les lèvres avant de répondre à sa question. Je pouvais voir dans son regard son insatisfaction. Mais j'aurais été incapable d'en connaître l'origine. " Bien sûr. J'ai fait une grande tournée de dédicace à la sortie de mon dernier livre. Je dois bien t'avouer que je n'ai pas eu beaucoup de le temps de faire du tourisme. Et j'avais un traducteur m'accompagnait parce que mon anglais est tout à fait déplorable. " Je prie mon verre de vin et lui fit un petit clin d’œil avant de goûter à se doux breuvage. Il n'y a pas à redire, ce vin est une pure merveille.

Alors que je débarrassais les assiettes vides de l'entrée, je sortis de sous leurs cloches le plat de consistance encore chaud. Ce traiteur est vraiment parfait. Le risotto aux champignons est parfaitement présenté et l'odeur me semble particulièrement appétissante. Mais pas autant que la blancheur de la peau de mon invité, croyez-moi. Ma chemise noir met en valeur de son teint d'ivoire particulièrement exceptionnelle. Et c'est surtout en le dévorant des yeux que je lance un très joyeux " Bon appétit ! " Je me délecte de ce silence que j'essaye de maîtriser moi, le grand bavard. Jason craque de nouveau et prend la parole. J'aurais bien envie de le féliciter pour se surpasser comme ça. " C'est vraiment délicieux. " Cette réplique m'arrache un sourire. " Vraiment ? Je suis heureux et soulagé que ça te plaise. " J'aurais bien aimé continué de manger en silence pour de nouveau le voir rougir et chercher désespérément un sujet mais le voilà qui, une fois de plus, change d'attitude. Il sourit, paraît soudainement fier de lui et même s'il plonge son nez dans son assiette pour essayer de cacher son changement d'humeur, rien ne m'échappe. Et me voilà une fois de plus bien perplexe. A quoi peut-il bien penser désormais ? C'est à n'y plus rien comprendre.

" Tu as assez mangé ? " Je n'ai pas encore chercher à le questionner. Mais je dois bien avouer que je suis un peu désemparé. J'ai l'impression qu'il complote quelque chose. C'est vraiment frustrant de ne rien savoir. Je débarrasse une fois de plus les assiettes et lui parle de la cuisine. " Alors, une petite idée du dessert ? " Je viens m'adosser dans l'encadrement de la porte, toute proche de la table et l'observe, attendant patiemment ses propositions. " Je ne suis pas fan des desserts en gelée anglais, mais j'espère que mon dernier choix te plaira. " J'affiche un petit sourire, repartant chercher notre dessert dans le réfrigérateur. Je ramène la boîte et la place face à lui. " Vas-y ouvre la. " Il s'agit en réalité d'un assortiment de mini pâtisserie de luxe, rassemblant éclair au chocolat, paris-brest, religieuse au chocolat, milles-feuilles et autres choux à la chantilly. " Au moins, tu as le choix. " Je me réserve un milles-feuilles qui est un peu mon pêcher mignon et lui laisse le choix du reste. J'espère que ce repas aura été à la hauteur de ma réputation.

Mais alors que je finis ma pâtisserie, je le regarde droit dans les yeux, d'une manière plutôt instante. Éclairé par les chandelles, je peux une fois de plus savourer ce physique parfait et les petites rougeurs qui viennent se poser sur ses joues. Quand alors... je me lève et me penche droit vers lui. Je dépose mes lèvres juste à côté des siennes et vient délicatement léché le morceau chantilly qui restait sur sa lèvre supérieur. Je ne l'ai pas vraiment embrassé mais c'est tout comme. Je me rassois et souris. J'aimerais vraiment savoir ce qu'il me cache. Mais quelque chose me dit, qu'il ne devrait pas tarder à me le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason   Jeu 3 Avr - 18:36

" Tu as assez mangé ? " Je tente de contenir es pensées qui se font peu à peu vraiment envahissantes. Pour un peu j'éclaterai presque de rire tout seul. "Oh oui, n'ai pas d'inquiétude à ce sujet. C'était vraiment bon." Je lui souris, tandis qu'il débarrasse les assiettes et me parle depuis la cuisine.  " Alors, une petite idée du dessert ? " Je réfléchis un instant. " Je ne suis pas fan des desserts en gelée anglais, mais j'espère que mon dernier choix te plaira. " Il doit s'en doute s'agir d'un dessert français, alors, non? " Hummm... Tarte Tatin? Fraisier? Euuuuh... Profiteroles? " Alan esquisse un petit sourire, et part chercher le dessert dans la cuisine. Il revient, puis place la boîte face à moi. " Vas-y ouvre la. " Je m’exécute, curieux. Devant mes yeux apparaît alors un superbe assortiment de pâtisseries miniatures. " Ooooooh magnifique! " Les éclairs au chocolat me font de l’œil, et je vois Alan se servir un mille feuilles. " Au moins, tu as le choix. " Je m'apprêtes à prendre un éclair au chocolat lorsque mon regard dévie vers de petits choux à la chantilly. Éclair ou choux? Là est la question. Oh et puis zut. Optons pour l'option choux. Nous entamons donc notre dessert, avec délectation de mon côté.


Pendant ce temps, mon cerveau tourne à plein régime. Enfin de compte, mon idée ne me semble pas si bonne. Finalement c'est nul, non, comme idée? On va dire que oui. Donc elle va aller à la poubelle, cette idée. En fait c'était vraiment une mauvaise idée. Donc je n'ai absolument aucun regret. Ce changement d'opinion ne ternit tout de même pas ma bonne humeur naissante. Alors que nous finissons tous deux nos desserts, Alan se met alors à me fixer assez intensément, ce qui a immédiatement pour effet de me faire rougir. Et là, il se lève, se penche sur moi, et lèche délicatement un petit bout de chantilly qui visiblement restait sur mes lèvres. Ce contact me fait frémir, mais j'essaie de ne pas rougir plus. Il se rassoit, souriant. je commence à jouer avec ma cuillère. Moi qui pensait avoir réussit à freiner mes impulsions, Alan vient de me prouver que je n'y suis pas du tout arrivé. La pluie n'a donc servit qu'à mouiller nos vêtements et l'appartement. Mais après tout, au final cela ne me dérange absolument pas, au contraire. Je me penche alors vers lui à mon tour, et passe doucement mes mains dans ses cheveux. Je plonge mes yeux dans les siens un instant, puis l'embrasse à nouveau, par dessus la table. Mes jambes se rapprochent des siennes, mes mains sont toujours dans ses cheveux. Je finis par mettre fin à ce baiser, et soutiens ma tête de ma main, coude appuyé sur la table, en sondant silencieusement son regard. Quelle bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason   Ven 4 Avr - 16:46

Le succès est complet. Lorsque je continue de le fixer malicieusement après avoir réussi mon approche plutôt audacieuse, je le vois qui se perd de nouveau dans ses pensées avant de se lever à son tour. On se désintéresse totalement des desserts. C'est bien dommage vous ne croyez pas ? Il plonge vers moi en ne cessant de me fixer et je suis totalement hypnotisé par ses grands yeux gris. Une main vient se glisser dans mes cheveux encore humides et ses lèvres se déposèrent sur les miennes. J'en ai le souffle coupé. Je crois que ces initiatives m'atteignent à chaque fois en plein cœur. Ce baiser est sucré et ne dure qu'un bref instant. Je me sens un peu ... sur ma fin lorsqu'il se rassoit. Cette chaleur qu'il attise de sa simple présence à grimper d'un cran durant ce baiser. Heureusement que nous sommes déjà au dessert : parce que je pense ne vraiment plus pouvoir me retenir longtemps. Surtout que désormais il me fixe, posément de ses grands yeux qu'il sait magnifique. C'est de la totale provocation. A laquelle je me sens de moins en moins capable de résister.

" Je crois qu'on finira les desserts... plus tard. " Je me lève, gardant les mains sur la table, ne cessant de le regarder. Je ne vois que lui. Je ne désire plus que lui. Et c'est définitif, j'ai déjà perdu tout contrôle. En lui prenant la main, je l'invite à se lever et sans même lui laisser le temps de protester, je le sers dans mes bras clouant mes lèvres aux siennes, si sucré. En commençant à ouvrir sa chemise et à dévorer son cou, je viens lui dire à l'oreille. " Je suis sûr que tu seras le plus merveilleux des desserts. " Et je l'emmène avec moi jusque sur le sofa. Nous tombons doucement ensemble et je reprends mes douces tortures, mon genou positionné entre ses jambes, commençant à marquer sa peau de quelques suçons bien placé. Je m'interromps alors. " Je ... vais peut-être trop vite ? " Il m'a peut-être provoqué involontairement après tout. Je suis soudain pris de doutes. C'est tout moi ça. Toujours à trop penser surtout dans ce genre d'action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason   Dim 6 Avr - 18:16

" Je crois qu'on finira les desserts... plus tard. " En entendant ces paroles, j'esquisse un petit sourire en coin. Je vois bien qu'il a du mal à se... Maîtriser. Cette idée-là me plait. Je le dévore avidement des yeux. Alan se lève, me prend la main, m'incitant à me lever, ce que je fais donc. Puis il me serre dans ses bras, et commence alors à m'embrasser. Je lui rend son baiser en passant ma main dans ses cheveux et dans son cou, tandis qu'il commence à déboutonner ma chemise et à me dévorer le cou. Il me chuchote alors à l'oreille. " Je suis sûr que tu seras le plus merveilleux des desserts. " Je ne répond pas, emporté par cette vague de désir.  Tout d'un coup j’atterris doucement sur le canapé, le genoux d'Alan entre mes jambes, pendant que je me délecte de ses suçons. Mais tout  d'un coup, il s’interrompt.  " Je ... vais peut-être trop vite ? "

J'éclate alors de rire et l'embrasse violemment pour le faire taire. Toujours en l'embrassant, mais plus doucement cette fois, à mon tour je déboutonne sa chemise, lentement, sans me priver de caresser son torse du bout des doigts à chaque bouton défait. En lui couvrant le visage et le cou de baiser, je lui susurre d'une voix mielleuse: " Si je ne m'abuse, je crois ne pas avoir besoin de te retourner la question... " Je lui retire entièrement sa chemise, puis sourit, sans doute plus rouge que jamais. " Les desserts attendront... " Puis à nouveau, je presse mes lèvres contre les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: [Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason   Sam 12 Avr - 17:01


C'est un magnifique éclat de rire qui répondit à ma question idiote. Ma parole, me voilà rouge de honte lorsqu'il m'embrasse passionnément pour m'empêcher de réfléchir de nouveau. Ce baiser me fait perdre complétement pied. Le message est clair : il en a autant envie que moi. Et je trouve sa réaction parfaitement adorable. Le baiser se fait plus tendre lorsque je sens ses mains déboutonnées lentement ma chemise. Je suis toujours sur lui mais c'est moi qui subit ses douces attaques. C'est effrayant comme le plaisir physique a pu me manquer. Me voilà bien sensible pour un actif confirmé. Ses mains se baladent allégrement sur mon torse alors que je m'accroche à lui et passe les miennes dans ses cheveux. Quand d'autres baisers se déposent dans mon cou, une voix me susurre à l'oreille avec un petit ton satisfait : " Si je ne m'abuse, je crois ne pas avoir besoin de te retourner la question... " Je tremble de plaisir : je pense qu'effectivement, je ne peux plus cacher mon désir. Il me retire enfin ma chemise et je me retrouve à moitié nu dans ses bras, toujours au dessus de lui.

Les rougeurs de ses joues sont adorables lorsqu'il me sourit en me disant : " Les desserts attendront... " Quel plus beau feu vert pouvait-on me donner ? Je vous le demande. Je réponds à son sourire, avant de reprendre ma douce exploration. Je l'embrasse à mon tour, venant cette fois taquiner son torse à des endroits plus sensible, sans prendre le temps de lui retirer sa chemise. Hum... c'est tellement plus sexy quand ce n'est qu'à moitié déshabiller. " Je ne pensais pas t'avoir donné la permission de me retirer ma chemise... " Mon sourire malicieux en dit long lorsque je me détache alors soudainement de lui. Je me lève rapidement et je me baisse pour mettre mes mains sous ses genoux et derrière son dos pour le soulever comme une princesse sans lui donner le choix. Je continue de sourire lorsque je marche vers la chambre et ouvre la porte le plus habilement possible avec les pieds. Je le jette alors sur le lit et ouvre ma braguette sans cesser de le regarder. " J'espère que tu es prêt à assumer la conséquence de tes actes maintenant. " Mon ton se fait à la fois dominateur et doux. Je plonge mon regard d'un bleu profond dans le sien d'acier qui me bouleverse. Mais le temps n'est plus à la poésie. Je referme la porte derrière nous et prend soin de la fermer à clé pour que plus personne ne viennent nous déranger.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Entre écrivains, on se comprend ♂ pv Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Entre génie on se comprend! [Pv: Gilles de Rais]
» Entre paumés, on s'comprend ! Ou pas en fait... | ft. Nuage de Lumière
» Braquage entre gentlemen [Pv Haron][Terminé]
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Après-midi entre vieux amis [PV manu][TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noble Academy :: Le petit coin de détente :: Les archives :: Les vieux RPG :: RP terminés-