Partagez | .
 

 C'est l'heure des révisions • PV Vadim et Alan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

MessageSujet: C'est l'heure des révisions • PV Vadim et Alan   Mar 11 Fév - 9:39




C'est l'heure des révisions

Pourquoi suis-je ici ?



La sonnerie venait tout juste de retentir à Nobilia. La fin des cours était signalée. On entendait déjà dans les couloirs le bruit incessant des élèves, s'exclamant de joie pour la fin des cours ou exprimant leur peine des devoirs.

Assise sur son siège, les cahiers fermés et le sac en main, Ashley commença tout juste à remettre ses affaires dans sa bandoulière. Elle qui était toujours dans les premières à sortir de la salle, la voici en train d'être encore plus lente que le professeur. L'albinos n'avait aucune envie. Ranger ses affaires pour les ressortir quelques minutes après ou les prendre en main . Aucune des deux solutions ne lui allait. Dans une réflexion - pas du tout - profonde, Ashley fut très vite interrompue par une tape aux dos.

"Ash ! Tu viens . On va se prendre des glaces avant de retourner aux dortoirs. La dernière fois, tu nous l'avais promis ! - Ah ... Désolée, pas ce soir. J'ai encore quelques cours."

Sans attendre la réponse, Ashley s'en allant, trousse en main. Ses camarades de classe, elle ne les détestait pas, mais ne les appréciait pas non plus. Comment dire ? Elle n'avait pas les mêmes centres d'intérêt que dans le groupe avec qui elle traînait. Ainsi, notre albinos à la bouche fermée trois-quarts du temps avec elles. Certaines filles étaient de petites langues de vipère, si Ashley leur avait dit qu'elle participait aux cours de soutien, elle aurait fait la journée de cette petite poignée.

Les cours de soutien d'ailleurs, si vous saviez la galère que c'était pour notre lycéenne. Travailleuse comme elle est, on se dit que ces notes volent au moins un peu plus haut que la moyenne. Ce qui est bien vrai... sauf en français. Ashley assure tout juste sa moyenne et encore !Interpellée par son professeur, celui-ci lui proposa les cours de "soutien" juste après les cours. Une chose qu'Ashley aurait volontiers refusée si cela ne l'avait pas paniqué sur le moment. Ah oui, des cours de "soutien", entre guillemets, car en vrai, seuls les cancres ou les sécheurs y vont. Je vous jure... La galère !

Parti dans ses pensées sur le pourquoi suis-je ici ?, il ne lui fallut que peu de temps pour arriver dans la salle... Encore vide. Soupirant, la jeune fille traîna des pieds jusqu'à un siège non loin des premiers rangs. Posant son sac et sa trousse, il ne fallut que peu de temps avant que la salle se remplisse avec l'arrivée des autres élèves et du professeur. Se posant à son siège, celui-ci nous avait demandé de venir avec le devoir à rendre pour prochain cours et de le faire corriger par son voisin. Un voisin qui était d'ailleurs inexistant pour Ashley. La classe était impaire et personne n'osait s'installer vers les premiers rangs, au grand malheur d'Ashley.

"'Tain. Y a pas à dire, je suis dans une classe de ... Bras-cassés."disait-elle avant de lâcher un long soupir.


 

Ashley EMILY





Vadim MILOSLAV





Alan THIBAULT




©Codage par Natu~ sur Libre Graph'


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: C'est l'heure des révisions • PV Vadim et Alan   Mar 11 Fév - 10:30

Gloire aux heures supplémentaires

Il faut que j'arrête de temps en temps. J'ai l'impression de ne donner que des cours : sans arrêt. La directrice m'a demandé d'assurer le soutien en français après les cours tous les jeudis soirs. Nos chers lycéens aillant déjà pris du retard dès le début de l'année, ont le droit de rester avec moi deux heures de plus que les autres pour rattraper leurs lacunes. A leurs places : j'aurais détesté ça. Mais j'essaye de ne pas leur rendre les choses trop difficile et j'encourage tous ceux qui font des efforts. En première, le français est essentiel puisqu'ils passent tous cette épreuves du bac à la fin de l'année. Le plus grand sérieux est donc recommandé. Un peu plus tôt dans la journée, on m'a fait part d'un heureux évènement : un cas bien particulier en Première B va participer à mon cours. De son nom plutôt exotique : Vadim Miloslav. Il a séché la plupart des mes cours jusqu'à présent et il doit rattraper son retard. Bien. Je pense qu'il est entre de bonnes mains ! Espérons qu'il se montre courtois et ponctuel : histoire qu'il ne joue pas trop avec mes nerfs. Mon cours aussitôt terminé, je prends mon temps pour aller jusqu'à une autre salle de cours, bien éloigné de mes deux classes attitrées. Je m'y sens moins à mon aise mais tant pis. Je n'ai pas le choix après tout. Une demi-minute me suffit pour me prendre un café sur la route, à défaut de pouvoir fumer un peu et je m'en vais rejoindre mes élèves.

Mademoiselle Emily est déjà installée, c'est très bien. Je passe lui dire bonjour car c'est une élève travailleuse et sérieuse comme je les apprécie. Les autres élèves arrivent, je m'installe à mon bureau, priant le dernier arrivé de fermer la porte derrière lui. Le brouhaha ambiant est un peu difficile à supporter en fin de journée. " S'il vous plait, un peu de calme. Je sais que ce sont nos dernières heures mais je vous demande encore un petit effort avant de retrouver votre liberté. " Avec cette classe, je fais tout pour détendre un peu plus l'atmosphère : parce que je sais que c'est aussi difficile pour eux que pour moi. Je commence à faire l'appel. Tout le monde me paraît être là. Sécher ce cours équivaut à une heure de retenue. Seulement... un détail a failli m'échapper. " Très bien tout le monde est là. Nous allons pouvoir commencer. " En me levant de mon siège, un nom bien précis me revient en tête. " Nous devons accueillir un nouveau aujourd'hui. Est-ce que quelqu'un est dans la classe de monsieur Vadim Miloslav ? " Peu de réponse. J'apprends qu'il était pourtant en cours tout à l'heure. Je déteste les retardataires : ne parlons même pas des sécheurs. " Espérons qu'il ne se soit pas perdu dans les couloirs dans ce cas. " Après cette entrée en matière, je leur demande de sortir le travail demandé.

Travailler en binôme est toujours plus agréable en fin de journée. Voir mademoiselle Emily seule au premier rang m'attriste un peu. Est-ce que sa différence l'empêche de s'intégrer ? Je m'inquiète soudainement pour elle et je viens la voir. " Vous avez fait votre travail ? Je peux y jeter un oeil si vous voulez. " Avec un petit sourire, j'essaye de la rassurer. Mais je sais parfaitement qu'un professeur qui fait du favoritisme n'est pas très apprécié. Mais ... je veux seulement pas qu'elle se sente seule ? Parfois, il faudrait que j'arrête de me mêler de la vie de mes élèves. Seulement c'est plus fort que moi. Tandis que les dix premières minutes du cours sont écoulés, quelqu'un frappe bientôt à la porte. Tiens, tiens. Un surveillant ramène par le colle le retardataire. " Je l'ai surpris à l'internat. Heureusement que la directrice m'avait donné des consignes. " Voilà une nouvelle très réjouissante. " Merci Fabien. Tu m'as rendu un précieux service. " Puis je m'adresse à monsieur Miloslav. " Vous, venez vous asseoir à côté de mademoiselle Emily. J'imagine que vous n'avez pas fait le devoir pour cette semaine ? "

Cette approche est un peu sévère mais assez digne de mon humeur envers ceux qui dépassent les bornes. A peine assis, je lui donne la feuille de sa camarade. " Corrigez-le donc ensemble. Vous avez vingt minutes. " Je me tourne alors vers mademoiselle Emily, affichant un air plus courtois. " Je compte sur vous pour l'aider. Je pense que ce jeune homme en a bien besoin. " J'espère que tout se passera bien entre ses deux là. En attendant, je me dirige vers les autres binômes, histoire de mettre mon grain de sel par-ci par-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: C'est l'heure des révisions • PV Vadim et Alan   Mar 11 Fév - 11:01

Tout est contre moi : c'est ma fête, aujourd'hui !

Assister à un cours de soutien ? Pouah ! Ils peuvent aller se brosser ! J'assite bien aux cours normaux maintenant. Y'a du progrès non ? Pourquoi il faut TOUJOURS qu'on m'en demande PLUS ?! Je sais bien que j'ai beaucoup séché les premières semaines... mais ça commence à faire beaucoup là ! Je m'incline devant toutes les punitions, j'ai fait tout ce qu'on m'a demandé. Limite je fais même mes devoirs maintenant. Je n'ai jamais autant travailler de ma vie ! Alors pourquoi ce matin-même, un surveillant m'annonce que la directrice veut que je participe aux cours de soutiens de Thibault dès ce soir ? C'est mort, j'irais pas. Je trouverais bien un moyen pour jouer tranquille de la guitare au lieu de subir pareil torture. Bien sûr, j'en ai discuté avec ma meilleure amie Lana. Et elle pense comme moi. Je suis heureux de pouvoir en parler à quelqu'un. Ce soir on jouera ensemble pour se détendre. Ce sera tellement mieux que de prolonger mes si longues heures de cours... Je soupire et me replonge dans mon bouquins. La pause de midi est décidément bien triste, sans Lana et sans soleil. Le beau temps tourne vite dans ce pays : je regrette déjà la rentrée et ses douces températures. Mais il ne fait tout de même pas assez froid pour avoir un manteau. Par dessus mes habituels chemises, je porte désormais un sweat bordeau à moitié fermé, histoire que mon colle ne m'étouffe pas et qu'on puisse voir mon pendentif. Cette croix prussienne est très importante pour moi. Si je la perds, je pense que je serais capable de retourner tout Nobilia rien que pour remettre la main dessus.

Dès la sonnerie, incognito je me dirige vers l'internat tout comme les autres élèves pour aller retrouver mon sanctuaire sacré : ma chambre. Bien que depuis peu des indésirables la partagent avec moi, je suis heureux de la retrouver et me dire que l'enfer des cours à pris fin... pour aujourd'hui. A peine ai-je posé mon sac sur mon lit, que quelqu'un frappe à la porte. Curieux. Ce serait déjà Lana ? Je m'empresse d'aller ouvrir joyeusement, détendu en cette fin de journée. Le visage du surveillant derrière la porte me fait perdre cette soudaine bonne humeur. " MILOSLAV ! REPRENDS CE SAC IMMEDIATEMENT. " Il a pas du tout l'air de plaisanter. Sans comprendre, je reprends mon sac que je viens tout juste de jeter. Puis il m'embarque par le bras. " Ah ! Mais lâchez-moi ! Qu'est-ce que j'ai fait à la fin ?! " Il s'arrête un instant, me fixant de ses petits yeux de fouine. " On ne t'a pas dit que tu allais en soutien ce soir peut-être ? " Oups... grillé. Comment se fait-il qu'il soit au courant lui ? C'est dingue ça ! On peut plus sécher tranquille par ici ?! " Ah ? C'était obligatoire ? " Oui j'aime jouer avec les nerfs des surveillants. " Bien sûr ! Allez tu es déjà bien en retard ! " Cette fois il me prend par l'oreille. Je me mets à hurler de douleur : " Non ! Pas l'oreille !! " Même si tout le long du trajet entre l'internat et le premier étage je ne cesse de crier des petits " aïe  ! " parfaitement déchirant, nous arrivons bientôt devant la porte. Il frappe et me lâche. " Je l'ai surpris à l'internat. Heureusement que la directrice m'avait donné des consignes. " Je lui lance un regard noir. Surtout que l'air satisfait de Thibault me met encore plus en rogne. Je sers le poing.

" Vous, venez vous asseoir à côté de mademoiselle Emily. J'imagine que vous n'avez pas fait le devoir pour cette semaine ? " Mon air mauvais en dit long. Je vais m'asseoir à côté de cette fille aux cheveux encore plus blanc que les miens. C'est inhabituel. Je suis un peu surpris mais je n'en laisse rien paraître. " Corrigez-le donc ensemble. Vous avez vingt minutes. " Je n'ai même pas envie de répondre. Cracher sur la feuille ne serait pas très gentil pour celle qui a fait ce devoir. Je me redresse sur ma chaise, examinant ce fameux devoir. Je n'ai pas le choix de toute façon. " Je compte sur vous pour l'aider. Je pense que ce jeune homme en a bien besoin. " " Je n'ai pas besoin d'aide. " Je l'ai dit juste assez fort pour que ça parvienne aux oreilles de Thibault qui m'ignore en continuant d'afficher un air triomphant. Bon très bien, il m'a eu cette fois. Mais la prochaine ne se passera pas comme ça ! Je tape du poing sur la table, histoire de faire un peu évacuer ma haine. " Raah ! J'y étais preque ! "

Je me tourne alors vers mon binôme et remarque que nous sommes seuls au premier rang. Tout en lisant le paragraphe que j'ai entre les mains, qui me paraît bien réalisé avec une écriture très agréable à déchiffrer, je m'adresse à elle. On a le droit de parler pour l'instant non ? Voyons voir, si je réussis à me sociabiliser avec quelqu'un que je ne connais pas. " La barbe ces cours de soutien ! " Je me tourne vers elle avec un petit sourire. " Ton devoir n'est pas mal du tout. Je pense simplement que tu as oublié de parler d'une chose importante. " Je pose la feuille entre nous pour bien lui montrer. " Là tu passes directement des personnages au résumé de l'histoire. Si tu ne donnes pas les liens entres les différents personnages, le lecteur est un peu perdu je trouve. " Je me détends alors sur ma chaise, souriant légèrement. " Après ce n'est que mon avis. " Bon, ce cours ne devrait peut-être pas être si mal après tout ? Si je peux aider quelqu'un dans la matière que je préfère le plus... Mon temps n'est peut-être pas totalement gâché ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: C'est l'heure des révisions • PV Vadim et Alan   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est l'heure des révisions • PV Vadim et Alan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noble Academy :: Le petit coin de détente :: Les archives :: Les vieux RPG :: RP abandonnés-