Partagez | .
 

 Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

MessageSujet: Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy   Jeu 6 Mar - 23:20

« Jouons les apprentis chirurgiens. »

Ca se passe entre Manon & Eli








Les cours, c'est long, ennuyant, et parfaitement inutile. Bon, ce n'était jamais que le point de vue d'Eli, mais c'était, à mon avis, aussi un point de vue partagé par de nombreux étudiants à travers le monde. C'est vrai, qui apprécierait qu'on lui bourre le crâne de règles mathématiques dont il ne se servirait plus jamais au cours de sa vie, ou bien qu'on le fasse plancher pendant des heures sur un texte sans queue ni tête en lui demandant d'y trouver un sens. Non, définitivement, les cours, c'est le mal.

Mais il y avait UN cours qui faisait marrer le petit Eli et qui lui donnait envie d'y aller (presque) à chaque fois. C'était les TP de sciences, parce que c'était ce genre de cours où tu pouvais facilement faire n'importe quoi (en faisant évidemment croire que tu ne faisais rien d'autre que ce qui était demandé... mais à ta manière) ou parler avec ton voisin de table sans risquer de te manger une craie dans la tête lancée par un prof peu patient. Surtout qu'aujourd'hui, ça allait être dissection – autant vous dire qu'Eli avait hâte de pouvoir découper une grenouille. Dis comme cela, ça peut faire un peu malade mental, mais voyons, ce n'est que pour l'intérêt de la science.

Ainsi était-il – étrangement à l'heure – en train d'attendre qu'on ouvre la porte de la salle, enroulant une mèche de ses cheveux autour de son doigt pour faire passer le temps. Bien qu'il se languissait de pouvoir jouer le médecin légiste, il y avait un truc qui le chiffonnait : les binômes, apparemment faits par ordre alphabétique, qui étaient donc imposés. Or, avec son supposé binôme, il avait quelques... mauvais souvenirs, dirons nous. Et il se voyait mal rester à proximité de lui alors qu'il manierait des ciseaux et divers instruments tout aussi tranchants. Il eut comme un frisson lorsqu'il imagina ce que son binôme diabolique pourrait lui faire subir pendant ce TP... très franchement, il n'avait que moyennement envie de se retrouver à la place de la grenouille.

Mais bon, avait-il vraiment le choix ? Quand quelque chose est imposé, on peut rien y faire, non ? Il soupira, jouant toujours avec ses cheveux, cherchant une façon d'échapper à ce binôme. La seule échappatoire qui lui semblait envisageable était de sécher le cours. Et donc là, gros dilemme. Sa crainte valait-elle le sacrifice de la dissection ? *Raah, c'est compliqué !* pensa-t-il, un peu en train de se créer des problèmes là où il n'y en avait pas. Finalement, après une longue réflexion, il était prêt à s'enfuir, à feindre la maladie s'il le fallait, mais il ne voulait pas prendre de risques. Enfin, c'était sans compter sur le fait qu'on ouvrit la porte exactement au moment où il comptait s'éclipser, la foule d'élèves qui s'empressait d'entrer emportant Eli avec elle jusqu'à l'intérieur. Il regarda vers l'extérieur, un peu dépité, se maudissant d'avoir mis si longtemps à se décider.

Une fois à l'intérieur, il se planta à quelques paillasses de celles où l'attendait son cher binôme, qui d'ailleurs le fixait avec un sourire des plus glauques. Eli inspira profondément, s'approchant de quelques pas, mais reculant presque aussi tôt en grimaçant. Nope. Définitivement. Nope. murmura-t-il pour lui-même. C'était plus fort que lui, il ne pouvait pas, il devait FORCEMENT y avoir une alternative.

Eli fit un tour sur lui-même, à la recherche de la fameuse alternative. Soudain, son visage s'éclaira, et il leva les yeux au ciel. Merci dieu. Un trou, un absent ou un retardataire, allez savoir, mais un trou, une place libre ! Il lui suffisait de changer de binôme et le tour était joué. Il vérifia tout de même à qui appartenait le binôme manquant – parce que si c'était pour se retrouver avec pire que l'autre, c'était pas la peine. Quelle ne fût pas sa joie de voir que c'était une personne qui n'avait aucune rancune contre lui – enfin normalement...

Tel l'éternel gamin qu'il était, il tira la langue à son binôme et sautilla joyeusement entre les paillasses où étaient en train de s'installer d'autres élèves, manquant de trébucher sur un sac, pour arriver devant sa camarade, dont il ne se souvenait malheureusement que de la moitié du prénom (Eli et les noms, une longue histoire).

« Bonjouuuur ! »
lui lança-t-il, tout sourire. Il attrapa une mèche de ses cheveux pour recommencer à les enrouler autour de son doigt, comme un automatisme, avant de reprendre.
« J'ai un petit problème de binôme... »
il lui indiqua d'un signe de tête ladite personne
« Disons qu'il en a après mes cheveux, et honnêtement, vu qu'il va avoir la possibilité de se servir de ciseaux, je voudrais pas lui laisser la chance de s'en prendre à eux. »


Continuant de sourire, il s'installa sur le tabouret libre, sans même prendre le temps de savoir si ça n'embêtait pas la jeune fille.
« Je te propose donc qu'on fasse équipe, pour cette fois. Ton binôme ira avec le mien, parce que voilà. »
Il ne sembla pas trouver de meilleur argument que « parce que voilà », mais il se dit qu'elle devrait s'en contenter.

Il posa son sac sur la paillasse, se passant une main dans les cheveux avant de l'ouvrir, pour en sortir ses affaires.
« Ah, je sais pas si tu sais qui je suis... J'suis souvent au fond, là-bas. »
Il lui fit un signe de la main pour indiquer le fond, comme s'il y avait un risque qu'elle ne comprenne pas de quel fond il parlait.
« Donc, au cas où, je m'appelle Eli. »


Il lui sourit une énième fois, espérant que cette rapide présentation la pousserait à en faire de même. Certes il aurait pu lui demander directement, mais à vrai dire, il ne voulait pas passer pour le seul boulet à ne pas connaître les noms des élèves de sa classe deux mois après la rentrée.


code © Shiza


Dernière édition par Eli VITELIO le Ven 7 Mar - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy   Ven 7 Mar - 14:01

— Premier contact —



« Un TP à deux, c'est toujours mieux ! »
Eli VITELIO × Manon T. LAMY




Ce premier mois à Nobilia se passait vraiment bien pour notre petite Manon. L'entraînement des apprenties gardes était à la hauteur de ses espérances, quoi qu'un peu facile par moment il faut l'avouer. Le chef chargé des séances était assez sévère mais vraiment gentil et il les obligeait vraiment à repousser leurs limites. Il lui faisait un peu penser à Jules, l'un de ses nombreux grands-frères qui avait un caractère assez proche du sien. Cool mais exigeant. Enfin, il fallait qu'elle aille en cours maintenant, hélas ! Ce n'était pas vraiment son truc, mais en tant que fille de médecin, Manon n'a jamais réussi à tenir sa réputation. C'était une sportive avant tout ! Elle commençait vraiment à se perdre parmi toutes ses formules de mathématiques ou ses drôles de manipulation à faire en Sciences de la vie et de la terre. Un bien drôle de nom pour un cours où elle n'apprenait jamais rien de bien intéressant. Au collège encore, elle s'en sortait, mais elle avait bien l'impression que l'enseignement de Nobilia était un peu costaud pour elle.

Dans un petit soupire, elle s'approcha de la salle. Les bavardages sont encore plus nombreux, que se passe-t-il par ici ? Parmi les voix peu discrètes, elle peut entendre parler de " grenouille" et autres "charcutage". Manon s'interrompit. Un grand élan de joie envahit soudain son coeur et elle mit toute la classe au courant. " C'est aujourd'hui la dissection ? Trop chouette !! " Sa voix forte avait résonné tout le long du couloir et un petit silence avait accompagné son exclamation. Avant qu'un de ses amis ne vienne la voir. " C'est bien aujourd'hui ! Dommage que les binômes de TP soit imposé. J'aurais bien aimé le faire avec toi. " Avec un petit clin d'oeil il s'approcha d'elle et Manon lui offrit un grand sourire angélique. " Han oui ! C'est trop naze ça ! M'enfin, c'est pas pire que de se retrouver tout seul. Moi aussi j'aurais bien aimé le faire avec toi ! " A peine ce bout de conversation entamé, le professeur arriva et les élèves purent entrer. Avec un petit signe de la main, elle laissa son camarade derrière elle, impatiente de découvrir avec qui elle allait faire son TP de dissection si intéressant. Bon ce nom ne lui disait rien. Elle n'avait pas encore retenu les noms de tout le monde. Mais c'était un garçon, elle se sentait un peu rassurée et alla s'asseoir à la table indiquée. Soudainement, elle était impatiente que ça commence. Elle aimait partager les sentiments de ses camarades, tout autant excité qu'elle, à l'idée de cette nouvelle expérience sortant de l'ordinaire.

" Bonjouuuur ! " Elle se retourna et tomba nez à nez avec une jeune fille de son âge qui lui adressa un grand sourire en jouant avec ses cheveux roses. Plutôt amusée, elle lui rendit aussitôt son sourire. " Salut ! " " J'ai un petit problème de binôme...  " Très intéressée, Manon suivit du regard la personne qu'on lui désignait, affichant deux grands yeux interrogateurs. " Disons qu'il en a après mes cheveux, et honnêtement, vu qu'il va avoir la possibilité de se servir de ciseaux, je voudrais pas lui laisser la chance de s'en prendre à eux. " Son problème l'intéressait vraiment au plus haut point. Alors que la jeune fille s'installait déjà à côté d'elle, Manon tournait encore ses mots dans son petit esprit. Couper de si beaux cheveux ! C'est impardonnable ! " Je te propose donc qu'on fasse équipe, pour cette fois. Ton binôme ira avec le mien, parce que voilà. " Cette dernière phrase la fit rire. Elle était vraiment drôle cette fille aux cheveux roses. " Moi ça me va ! En plus mon premier binôme devait être un garçon : je pense qu'il ne tentera pas de lui couper les cheveux à lui ! Ou alors ... ce serait un vrai tordu. " Elle avait d'abord parlé fort, puis voyant que la personne en question la regarder, elle avait dit sa dernière phrase à voix basse, en cachant son demi-sourire. En voyant qu'elle ouvrait son sac, Manon pensa qu'il fallait qu'elle fasse de même, parce que le cours n'allait plus tarder à commencer.

"  Ah, je sais pas si tu sais qui je suis... J'suis souvent au fond, là-bas.  " Sans réfléchir, elle suivit son nouveau signe qui désignait le fond de la classe, comme si elle s'attendait à la voir. Effectivement, dans ses souvenirs, la fille aux cheveux roses dormait souvent au fond de la classe et rembarrait les professeurs qui venait la réveiller. C'était assez drôle en général ! Cette idée raviva son sourire. " Donc, au cas où, je m'appelle Eli. " Manon était rassurée, c'était bien le prénom qu'elle avait en tête mais elle n'était plus sure de rien en la voyant venir vers elle. " Enchantée Eli ! Moi c'est Manon ! Et je suis très heureuse que tu sois venue vers moi pour échapper aux griffes de cet affreux personnages, coupeur de cheveux. Crois-moi, s'il touche à tes cheveux, je lui montrerais de quel bois j'me chauffe. " Comme à son habitude, Manon se comportait en vrai chevalier servant, comme le code des apprentis gardes leur avait enseigné. Plus qu'un code, c'est le rêve de cette petite fille de pouvoir protéger ceux qui en ont besoin. Cette nouvelle mission lui paraissait vraiment intéressante.

Seulement elle dut mettre de côté son enthousiasme, parce que le professeur leur demandait déjà de mettre leur blouse, pendant qu'il distribuait les malheureuses grenouilles, tout juste sortie du réfrigérateur. Cette vue n'était pas très ravissante et Manon détourna un peu les yeux de l'animal mort qu'on venait de poser sur leur paillasse. " Pauvre petite grenouille quand même. " Elle finit de fermer les boutons de sa blouse avant de se tourner vers Eli. Manon ne se rendit pas compte que les boutons étaient mal mis. Plutôt tête en l'air, la voilà qui passe déjà à un autre sujet. " On les a sacrifié pour la science ! C'est beau et triste en même temps. " Avec un petit sourire, elle prit les gants qu'un des deux membres du binôme devait porter pour les premières manipulations. " Je peux commencer ? On échangera à la prochaine manip' ! " Il fallait tout d'abord épingler les pattes de l'animal au quatre coin de la planche. Avec beaucoup de sérieux et d'application, Manon s'exécuta et bien que la grenouille glissait en peu entre ses mains de caoutchouc, elle réussit à épingler l'animal comme demander.

Le professeur vint les voir, mais pas pour les féliciter. " Lamy, Vitelio, vos cheveux. Ils trainent partout. Combien de fois je vous ai dit de les attacher ? " Un peu vexée d'avoir oublié ce détail, Manon baissa la tête et répondit d'une petite voix, ce qui était un sacrée contraste avec sa diction naturelle. " Excusez-moi monsieur. " Manon voulait toujours bien faire et elle détestait la moindre remarque qu'on pouvait lui adresser. En sport, elle excellait et allait toujours au-delà de ce qu'on lui demandait. Mais en classe, elle oubliait beaucoup de choses importantes et la moindre remontrance la faisait rougir et la gênait terriblement. C'est ça d'être une perfectionniste. La moindre étourderie la rendait honteuse. C'était sûrement rien, mais Manon avait effacé son beau sourire pour quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy   Sam 8 Mar - 0:08

« Les profs, ces rabats-joie. »

Ca se passe entre Manon & Eli








Bon, au moins, malgré qu'il se soit incrusté sans demander son avis à personne, il ne s'était pas fait lamentablement dégager de la paillasse. Et ça, c'était cool, vraiment. « Enchantée Eli ! Moi c'est Manon ! Et je suis très heureuse que tu sois venue vers moi pour échapper aux griffes de cet affreux personnages, coupeur de cheveux. Crois-moi, s'il touche à tes cheveux, je lui montrerais de quel bois j'me chauffe. »  Ah, en effet, il se souvenait maintenant de l'autre moitié du prénom de la jeune fille. Il se demandait d'ailleurs comment il avait fait pour oublier, car ce n'était pas un prénom particulièrement compliqué, c'est pas comme si elle s’appelait... Bruchodonosor ou un truc dans ce genre. Bref. Il sentait qu'il allait bien l'aimer, cette fille-là. Le semblant de sécurité que ses mots avaient fait ressentir à Eli le poussa à sourire encore une fois, avant de lancer un dernier regard triomphant au binôme maléfique. Il gracia ensuite Manon d'un « Merci » sonnant presque solennel avant de se retourner vers le professeur qui leur indiquait d'enfiler les blouses.

Alors Eli, en éternel bon élève (ironie), s'exécuta dans la seconde, se rasseyant ensuite en regardant ses manches, qui étaient évidemment bien trop grandes pour lui. Il les remonta, observant en même temps la défunte grenouille que l'on venait de déposer devant eux. « Pauvre petite grenouille quand même. » Elle lui avait enlevé les mots de la bouche, comme on dit. « On les a sacrifié pour la science ! C'est beau et triste en même temps. » Eli hocha la tête, même s'il voyait plus le côté triste que beau de la chose. « Elle avait peut-être une famille... » dit-il à voix basse, comme à lui-même, alors qu'il ne cessait de fixer la malheureuse grenouille – ah, on fait moins le malin tout à coup.

« Je peux commencer ? On échangera à la prochaine manip' ! » Il hocha la tête et l'observa manipuler la bestiole avec admiration. A vrai dire, il était étonné qu'une fille ait autant de facilité à épingler un animal mort, la plupart de celles qu'il connaissait auraient été écœurées rien qu'à l'idée de devoir toucher un amphibien. Il haussa les épaules, avant de poser son regard sur le ventre exposé de la bêbête. Aussi idiot que cela puisse paraître, il avait une démangeante envie d'aller lui tâter le bidou du bout du doigt, juste pour « voir comment ça fait ». « Lamy, Vitelio, vos cheveux. Ils trainent partout. Combien de fois je vous ai dit de les attacher ? » Il sursauta, brutalement sorti de ses pensées. Pris de court, il leva les yeux vers le prof et hocha docilement la tête « Ah, oui, monsieur ! » Si en temps normal il lui aurait fait tout un discours sur le fait que ses pauvres cheveux ne méritaient point d'être attachés, il s'était abstenu, d'abord parce qu'il n'avait pas eu le temps de trouver quelque chose à dire et ensuite parce qu'il voulait éviter de prendre le risque de se faire virer le jour de la dissection.

Une fois que le professeur s'était éloigné, Eli se retourna vers Manon, en soupirant, se posant la main au niveau du cœur de la manière la moins virile imaginable « Bon sang, il m'a fait peur le bougre. » Il commença à ramener ses cheveux en arrière, s'apprêtant à les attacher alors qu'il remarqua que quelque chose semblait avoir changé dans l'attitude de Manon. Il lâcha d'une main ses cheveux pour aller appuyer son index sur l'épaule de la jeune fille, penchant légèrement la tête sur le côté. « Hey, quelque chose va pas? » Il ramena sa main à ses cheveux, les séparant en trois mèches sans lâcher Manon du regard. « Toi aussi, tu trouves ça injuste qu'on doive s'attacher les cheveux ? Je te promets, un jour on fera une révolution, et on libérera les cheveux longs de l'oppression des sciences... Mais bon, pas tout de suite. Et puis, ça pourrait être pire, on pourrait nous demander de porter des charlottes, tu vois... » Il semblait vraiment croire en ce qu'il disait, bien que la dernière phrase le fit pouffer de rire – il s'était imaginé en train de porter une Charlotte... vision assez intéressante.

Pendant qu'il parlait, il avait avec habileté fait passer chacune des mèches de ses cheveux l'une sur l'autre et inversement, créant au final une tresse presque sans imperfection – et ce en même pas une minute, un vrai pro. Il vérifia deux-trois fois qu'il n'avait pas de mèche folle qui avait échappé au tressage. Cela fait, il tapa dans -discrètement- dans ses mains, affichant un grand sourire. « Bon, on s'la fait, cette grenouille ? »

Disant cela, il avait saisi le scalpel. Mais un peu trop précipitamment probablement, puisque celui-ci lui échappa des mains et, malgré une tentative pour le rattraper, le scalpel tomba par terre. Eli lui lança un regard accusateur et se pencha pour le rattraper, entendant au même moment un « Il est dangereux » qui le fit sourire. Il reposa ensuite le scalpel à sa place, sentant le regard appuyé du professeur. Regardant Manon du coin de l'oeil et souriant de façon innocente, il lança un « Eheh, désolé. »


code © Shiza
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy   Sam 8 Mar - 14:32

— Confusion—



« Je ferais tout pour te plaire, qui que tu sois, ne me rejette pas ! »
Eli VITELIO × Manon T. LAMY




" Hey, quelque chose va pas ? " Après avoir senti une légère pression sur son épaule, Manon s'était retournée vers Eli. Mince ! Elle était en train d'oublier de sourire ! C'était pas bon ça ! Il ne fallait pas qu'elle se laisse abattre, c'était rien après tout. Eli commençait déjà à se coiffer, très habillement. Notre petite Manon était particulièrement impressionnée, elle qui ne faisait rien de ses longs cheveux châtains, qu'elle laissait toujours détaché. " Toi aussi, tu trouves ça injuste qu'on doive s'attacher les cheveux ? Je te promets, un jour on fera une révolution, et on libérera les cheveux longs de l'oppression des sciences... Mais bon, pas tout de suite. Et puis, ça pourrait être pire, on pourrait nous demander de porter des charlottes, tu vois... " Elle retrouva instantanément son sourire. Cette fille avait une drôle de façon de voir les choses et en un clin d’œil, elle avait réussi à lui faire oublier ce petit soucis. " Oh mon dieu. Ce serait vraiment horrible. " Manon se mit à rire, retira les gants pour s'attacher les cheveux vite fait avec un chouchou qui traînait dans sa poche. En sport parfois, elle pouvait en avoir besoin : même si ses compétences en coiffure se limitait à une queue de cheval basse, pas vraiment esthétique. A côté de la tresse parfaite qu'était en train de se faire son binôme, elle baissa un peu les yeux. Une fille comme elle aurait dû savoir faire ce genre de choses : mais ce ne sont pas ses frères qui auraient pu lui apprendre à faire de joli coiffure. Elle balaya cette idée assez vite, voulant se concentrer sur le cours.

Le sourire de son binôme lui remonta un peu le moral. " Bon, on s'la fait, cette grenouille ? " Avec un aussi grand sourire, elle répondit du tac au tac. " A toi l'honneur, Eli. " Seulement il arriva une chose assez étrange. Alors qu'elle s'emparait du scalpel avec précipitation, celui-ci tomba sur le sol malgré la tentative de rattrapage de cette dernière. Manon, qui était la plus proche, se baissa aussitôt pour le ramasser, histoire qu'aucune sorte de dégât puisse arriver.  Seulement, ses camarades eurent une drôle de réaction. Un chuchotement en particulier retenu son attention : " Il est dangereux. " Elle s'interrompit. Ce n'était pas Eli qui venait de le faire tomber ? Un autre incident serait arrivé en même temps ? Pourquoi parler d'elle au masculin ? C'était vraiment curieux et Manon ne tarda pas à se redresser et de reposer le scalpel sur la table. " Eheh, désolé. " Elle masqua son inquiétude par un petit sourire. " Non pas de problème ! Je le ramasserai autant de fois qu'il le faudra. " Puis très vite, elle lui tendit les gants, pour ne pas qu'elle se serve du scalpel sans avoir mis ses horribles morceaux de caoutchouc. " N'oublie pas de les mettre. C'est vraiment pas esthétique mais bon, on a pas le choix ! " Pendant que son binôme commençait à s'occuper de la grenouille, Manon leva le bout de son nez pour regarder autour d'elle. Elle n'arrivait pas à comprendre le chuchotement qu'elle avait entendu. Ce devait être quelqu'un qui avait mal vu, voilà tout.

" Tu t'en sors ? " Le premier coup de scalpel était le plus difficile. Le professeur l'avait bien expliqué. Manon se concentra un peu plus sur la grenouille pour voir comment Eli s'en sortait. Puis avec une petite moue, elle proposa quelque chose. " Tu penses pas que pour le premier trou, tu devrais utiliser le ciseau plutôt ? Ce scalpel n'a pas l'air assez pointu pour faire ça. " Aussitôt, elle se recula légèrement agitant les mains devant elle. " Mais tu fais comme tu le sens, je ne fais que proposer ! " Pourquoi Manon était-elle un peu nerveuse ? C'est bien simple, elle avait souvent du mal à comprendre les réactions des autres filles. Elle s'était déjà fait rembarrer par une fille qui ne l'aimaient pas, lorsqu'elle lui avait proposé en TP, l'une de ses idées. Ce n'était qu'une apprentie après tout. Les nobles aimaient bien la rembarrer parfois. Manon ne le prenait jamais mal, mais préféré prévenir que guérir. Être à côté d'une jeune fille, si bien coiffée, sûrement issu de la haute société, l'impressionnait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy   Mar 11 Mar - 23:13

HRP:
 

« I've got a secret. »

Ca se passe entre Manon & Eli








« N'oublie pas de les mettre. C'est vraiment pas esthétique mais bon, on a pas le choix ! » Eli regarda tour à tour les gants et ses mains, avant de se résoudre à les porter. De toute façon, comme Manon l'avait dit, ce n'était pas comme s'il avait le choix.

Cette fois, c'était le moment le plus attendu : le temps de l'utilisation du scalpel. Dopé aux séries US, Eli avait toujours voulu manipuler un scalpel – il trouvait cela étonnamment classe, de savoir manier le scalpel. Sauf qu'un Eli était bien loin d'un Dexter. Alors qu'il s'attelait à la difficile tâche de percer un trou dans la grenouille, il était sur le point de s'énerver. *Ils nous ont filé des scalpels en mousse, ou bien ?!* pensa-t-il en rageant intérieurement. Alors qu'il était sur le point d'exploser et d'envoyer valser la grenouille, Manon, par un simple « Tu t'en sors ?  » lui rappela qu'il n'était pas seul dans la salle et qu'il ne devait donc pas jeter une grenouille morte à travers la pièce. Il inspira profondément pour calmer ses nerfs et hocha la tête, reprenant sa tentative pour percer la grenouille.

« Tu penses pas que pour le premier trou, tu devrais utiliser le ciseau plutôt ? Ce scalpel n'a pas l'air assez pointu pour faire ça.  » S'il avait pas eu ses gants, Eli se serait facepalmé de ne pas y avoir pensé plus tôt. Ca paraissait logique, pourtant. Surtout que, s'il avait prit la peine de regarder autour de lui, il se serait rendu compte qu'il était le seul à s'acharner sur son scalpel. Aaah, QI élevé, quand tu nous tiens. « Mais tu fais comme tu le sens, je ne fais que proposer !  » Il l'observa agiter ses mains, levant un sourcil avant de poser le scalpel pour récupérer les ciseaux. « Bah, tu fais bien de proposer, parce que je pense pas que je serais allé loin avec ce scalpel en carton, pour tout avouer. » Il lui sourit, faisant claquer les ciseaux dans le vide. « Tu me pardonnera, hein, il m'arrive d'être un peu idiot et de pas trop réfléchir... c'est juste que j'avais envie de me servir du scalpel. Enfin bref. »

Après avoir analysé une énième fois l'endroit où il devait se servir des ciseaux, il se remit au travail. Eli se mordait la langue pour s'aider à se concentrer, complètement à fond dans son découpage. A vrai dire, il était assez lent. Mais c'était seulement car il ne voulait pas risquer de se rater et donc de tout gâcher, ça aurait vraiment été embêtant. Mais une fois la peau totalement découpée et placée comme elle devait l'être de façon à laisser voir ce qu'il y avait en-dessous, Eli ne pût s'empêcher de fermer les yeux.

Ironie du sort, lui qui avait tant hâte de pouvoir disséquer une bestiole, il n'allait pas être capable de supporter la vue de cette pauvre petite chose avec le ventre à l'air. Il rouvrit un œil, lançant quelques regards à droite et à gauche. Tous les autres semblaient fascinés par ce qu'ils découvraient. Son regard se reporta sur la grenouille. « Bon Eli, c'est pas le moment de faire ta princesse délicate ! Comportes-toi comme un homme, un vrai ! » s'était-il dit à lui-même, comme un essai pour se motiver.

Cependant, alors qu'il avait dit ça, il avait posé les ciseaux et enlevé les gants, les tendant à Manon avec un regard suppliant. « T-Tu prends le relais, dis ? Je m'y remettrais... après. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy   Mer 12 Mar - 21:31

— Soulagement —



« Ne me refais plus une peur pareille ! »
Eli VITELIO × Manon T. LAMY




" Bah, tu fais bien de proposer, parce que je pense pas que je serais allé loin avec ce scalpel en carton, pour tout avouer. " Manon laissa échapper un petit soupire avant de bien vite se remettre à sourire. Si elle avait pu être utile, elle était vraiment ravie. Eli lui sourit à son tour, en faisant claquer ses ciseaux dans l'air. " Tu me pardonneras, hein, il m'arrive d'être un peu idiot et de pas trop réfléchir... c'est juste que j'avais envie de me servir du scalpel. Enfin bref. " Manon pencha la tête. Avait-elle bien entendu ? "idiot " ? La fille aux cheveux roses était tout de même un peu bizarre parfois. Mais cela ne la dérangeait pas. " Y'aura d'autres choses à découper, tu pourras bien t'en servir plus tard ! " Elle était vraiment ravie que tout se passe si bien avec son binôme. Lentement mais sûrement, sa partenaire commença à ouvrir le ventre de l'animal et Manon observait, très curieuse, les coudes appuyés sur la table. La première chose qui la mit mal à l'aise, ce fut l'odeur. C'était vraiment immonde. Eli sembla tout autant dégoûtée qu'elle.

Mais l'intérêt pour la science reprit bien vite le dessus. Elle avait envie d'ouvrir plus, de triturer tout ça et de savoir si elle pouvait retrouver l'estomac, le cœur, le foie, tout ce qui a fait que ce petit animal a pu vivre tout comme elle. Soudainement impatiente, elle se tourna vers Eli qui continuait de fermer les yeux. Ah ? Elle semblait un peu choquée tout à coup. Ces filles... Toujours à faire des chichis pour rien, c'est pas vrai ! Elle ne pouvait pas la laisser comme ça, elle tapota gentiment son épaule. " Je t'accorde que ... ce n'est pas très agréable à regarder. " Mais elle semblait perdue dans ses pensées et bientôt, elle baissa la tête de nouveau vers le grenouille et se murmura quelque chose, qui fit définitivement basculer Manon. " Bon Eli, c'est pas le moment de faire ta princesse délicate ! Comportes-toi comme un homme, un vrai ! "

Pause. Clignements d'oeil insistant. Hésitation, puis petit rire. Manon semblait déconnecter lorsqu'Eli reposa les gants en lui demandant gentiment de prendre le relais. Puis soudain, vint le séisme. " Hahaha tu es vraiment bizarre toi. Pourquoi tu parles comme un garçon tout le temps ? " Elle s'interrompit, tout concordait maintenant. Les chuchotements furieux, le fait qu'elle se traite d'idiot et à l'instant, les mots qu'elle avait prononcé pour se motiver n'était pas vraiment féminin. Eli. Eli. Eli Semoun ? Un prénom de garçon donc ? Elle détestait cogiter comme ça, ce n'était pas dans sa nature de s'inquiéter autant ! C'était trop dur de rester dans l'hésitation. Alors, comme souvent, elle ne réfléchit pas. Elle la fixa alors de ses grands yeux bleus, comme si le temps venait de s'arrêter et balança soudainement ses mains en avant en fermant les yeux. Elle les plaqua très fort sur son torse, à l'endroit où devrait se trouver normalement, la naissance d'un attribut parfaitement féminin. Mais elle ne sentit... rien. C'était plat. Parfaitement plat, comme le torse de ses frères ! Plus de doute possible !

Un grand sourire s'afficha sur ses lèvres. Avant qu'elle se mette à éclater de rire en retirant ses mains. " Ah ! C'est donc ça ! " Elle paraissait totalement innocente et riait de bon cœur en commençant à enfiler ses gants. " Je t'ai pris pour une fille ! " Avec ses longs cheveux et son allure longiligne, il y avait effectivement de quoi se méprendre. Elle joignit ses mains gantées devant elle, comme pour faire une petite prière et baissa la tête. " Je suis désolée. Tu m'en veux pas, dis ? " Maintenant, Manon était plus heureuse que jamais. Un garçon ! Oui, un garçon ! Qu'est-ce qu'elle se sentait mieux ! Depuis l'école élémentaire, elle ne s'est presque que fait des amis garçons. Elle se sent tellement mal à l'aise avec les filles. Alors, pour elle, ça changeait tout, tout, tout ! " J'vois vraiment pas ce qui t'impressionne là-dedans. " Encore une fois, Manon avait changé de sujet. La voilà qui triturait déjà avec la pince à épiler les organes de l'animal qui flottait dans l'eau. Il fallait maintenant découper une grosse autre portion de peau... Alors comme une chirurgienne, elle demanda à Eli : " Scalpel ? " Elle tendait la main sans le regarder, très concentrée.

Quand elle l'eut dans les mains, elle lui adressa un beau sourire. " Merci assistante ♥ " Puis elle se mit à la tâche pour libérer... un énorme machin vert qui prit aussitôt toute la place au niveau des organes. " Aaah ! Qu'est-ce que c'est que ça ! " Son exclamation résonna dans toute la classe. Le professeur ne tarda pas à arriver. Aussitôt, il identifia la source du problème. " Félicitations ! C'est une femelle. Elle était enceinte, ce sont ses œufs que vous avez libéré mademoiselle Lamy. "  Heureuse de sa découverte, elle se tourna vers Eli. " Han ! Nous avons fait progresser la science ! Tu as vu ? " Elle espéra de tout son cœur, que la sensibilité d'Eli tiendrait le choc.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jouons les apprentis chirurgiens ; Pv Manon T. Lamy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Apprentis Exorcistes
» manon-hp
» manon caniche 5 ans (02)
» Présentation de Manon Aubry
» Jouons aux échecs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noble Academy :: Le petit coin de détente :: Les archives :: Les vieux RPG :: RP abandonnés-