Partagez | .
 

 Perdue et surprise [PV Vadim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

MessageSujet: Perdue et surprise [PV Vadim]   Mer 2 Avr - 16:59

Arrivée depuis peu, Juwel était heureuse. Une grande école luxueuse ! La noblesse française y mettait ses enfants, elle les cotoyait et vivait avec eux.

Bon, les cours, ce n'était pas le meilleur, mais il fallait bien travailler, sinon on l'aurait renvoyée. Non, la blonde n'aimait pas l'école. Mais l'argent, le pouvoir, si. C'était pour cela qu'elle ''étudiait'' à Noble Academy. Pour cotoyer les riches nobles.

Juwel sortit de l'école et marcha vers le gymnase ; des nuages voilaient le ciel, tout était gris. La jeune blonde se hâta.
Elle arriva devant un grand bâtiment, avec un panneau : vestiaires.

Ah, songea-t-elle. Voilà l'endroit où ils s'entraînent !

Elle sourit, un peu cruelle, comme un vautour prêt à se mettre en chasse.
En effet, le but de Juwel était de se distraire. Quoi de mieux pour pimenter un peu sa journée ? Regarder des gardes musclés, peut-être même les draguer... Mais juste pour le plaisir.
Juwel attirait la plupart des garçons, sortait avec, et les jetait. C'était une vraie bourreau (bourrette? bourrautte?) des cœurs.

Elle entra par les vestiaires féminins. La bourgeoise y déposa sa veste le sac vert qu'elle avait toujours avec elle. La bourgeoise regarda les murs beiges, les panneaux remplis de feuilles, les meubles en bois. Elle jeta un œil dans les douches vides, bref elle eplora tous les coins et recoins.

Bon, allons voir...

Elle trouva la bonne porte et l'ouvrit.


Dernière édition par Juwel VON SEE le Lun 14 Avr - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Jeu 3 Avr - 15:22




Quoi que je fasse, elle hante mon esprit. C'est vraiment insupportable. Je crois que je commence à atteindre mes limites. Depuis que Cierra m'a jeté durant notre dernière rencontre dans la salle de musique, je ne sais plus quoi faire. Moi qui croyait réussir à l'oublier... les mots qu'elle m'a balancé ce sont ancré dans ma mémoires et refusent d'en sortir. Dès que je ferme les yeux, je revois son visage qui me sourit. Dès que je joue de la guitare, j'entends ses sanglots qui accompagnent les miens. Me*de ! Moi qui croyait réussir à l'éloigner avec la musique, maintenant son image est associée à celle de ma guitare ! Heureusement que les pions me l'ont confisqué avant que je n'ai eu le temps de la fracasser contre le sol. Voilà la seule et unique envie qui me hante en ce moment : je veux tout fracasser. Peut-être qu'alors, en tombant d'épuisement, je m'endormirais sans penser à elle ? Il y a peu d'espoir. Mais c'est le dernier qu'il me reste.

Alors comme aujourd'hui on a quartier libre et que la directrice a bien voulu mettre en suspend ma punition durant ses quelques jours qui précèdent les vacances de la Toussaint, je m'en vais au gymnase. Sans prendre la peine de passer par les vestiaires, puisque de toute façon je suis seul à occuper la salle de boxe le samedi après-midi, je n'ai pas tellement à me soucier de mes affaires. Je balance mon sac et mon gilet dans un coin, je change rapidement de chaussures et je commence à courir. Courir pour accélérer mon rythme cardiaque. Courir pour suer. Ça reste le meilleur moyen que j'ai trouvé pour me mettre en condition. Après quelques pompes et des abdos, je sors mes gants de mon sac, les enfile et ferme le scratch sèchement avant de commencer à frapper à répétition un premier sac de sable. Crochet du droit, enchaînement, coup de pied retourné, esquive, crochet... Je ne sais même plus ce que je fais, je me plonge littéralement dans le sport à l'état brute. Je continue de dégommer le sac, n'attendant même pas qu'il revienne vers moi pour enchaîner mes coups. De plus en plus fort, je balance tout ce que j'ai et commence à me sentir un peu mieux. Pour que ça marche, c'est simple, j'imagine que le sac est Aymeric. L'enfoiré qui sort avec celle qui m'obsède. Je pense qu'avec tout ce que je lui mets, il aurait déjà cracher deux ou trois dents.

Quand j'entends la porte s'ouvrir, je m'arrête un instant. Une fille ? Bon, elle est seul ça à l'air d'aller. Après tout, je n'ai aucun compte à lui rendre, je la détaille rapidement et me désintéresse totalement d'elle. Je crois que je l'ai déjà vu. Mais je serais incapable de dire précisément où. Ce doit être une élève comme moi. Je me tourne de nouveau vers mon sac et continue de me défouler du mieux que je peux. Je ne fuis plus vraiment les filles désormais : j'ai appris à mieux les cerner. Il n'y en a qu'une qui hante mon esprit et me pourrit la vie par son absence. Et c'est à elle que je dévoue toute ma haine et ma rancœur pour le genre féminin. J'étais encore loin d'imaginer en cet instant qu'il existait peut-être encore bien pire que Cierra...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Lun 14 Avr - 15:57

Dans la salle, un garçon s'acharnait contre un sac de sable. Juwel sourit et s'assit sur un banc. Elle l'admira.

Il était beau. Musclé, oui, énigmatique, oui aussi. Ses cheveux s'emmêlaient sur sa tête, suivant le rythme fou de ses coups. On sentait sa force brute dans chacun des poings qu'il envoyait ; on admirait sa grâce particulière aux coups de pied.

Juwel l'admira en silence, puis se leva. Elle marcha lentement, balançant sa tête et ses cheveux, faisant de petits pas sur une ligne, comme les top models.

Il avait des yeux chocolat, elle le distinguait maintenant. Ils brillaient, d'une rage intense qui le rendait particulièrement intéressant.

Juwel continuait de marcher vers lui.
Elle espérait le séduire. Chez elle, à Berlin, tous les garçons étaient à ses pieds ; aucun n'était à la hauteur de ses exigences. Elles les aimait grands, forts, riches et puissants, toujours à ses pieds. Ce garçon-ci répondait à ces critères ? Elle aurait aimé car il était plutôt beau avec sa virilité sauvage.

La jeune fille répandit ses couettes sur ses épaules, batit des cils et s'arrêta à quelques mètres du garçon qui boxait le sac de sable, quasi imperturbable.

- Salut ! Je suis Juwel, et toi ? Je crois qu'on est en cours ensemble...

Elle sourit fièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Mar 15 Avr - 8:00




Quand je vois que la blonde qui vient d'entrer va se mettre bien sagement sur un banc, je ne la regarde que du coin de l'oeil et me reconcentre aussitôt sur  mon activité, un peu soulagé. Si elle se contente de regarder, qu'elle regarde, je m'en contre-fiche. Je reprends mes enchaînements commençant un peu à ressentir les effets bienfaiteurs du sport : une bonne bouffée d'adrénaline est en train de monter alors que j'imagine mon pire adversaire au travers du sac de sable. Oui approche toi Aymeric... Mange... Mange ça ! Je libère ma fougue et dans un dernier enchainement assez spectaculaire et plutôt réussit je m'éloigne enfin tout en sautillant sur place pour garder mon rythme cardiaque gonflé à bloc. Je souffle, je dégouline de sueur mais qu'est-ce que ça fait du bien !

C'est alors que je vois que la fille a bougé. Elle s'est levée ? Elle va repartir ? Je ne la regarde toujours que sur le côté mais je surprends son regard : tout à fait déterminé. Elle ne baisse pas les yeux ? Qu'est-ce qu'elle peut bien avoir en tête celle-là ? Je reprends alors quelques coups plus distraits en ignorant ce regard qui semble me fixer de manière, plutôt insistante. Non, je ne vais pas la laisser me sucrer les fruits de mes efforts. Il faut que je me reconcentre. Ce n'est qu'une fille après tout. Alors que je pensais qu'elle avait bien compris que je l'ignorais, la voilà qui m'adresse la parole. " Salut ! Je suis Juwel, et toi ? Je crois qu'on est en cours ensemble... " Je m'interrompis alors, le poing levé vers le sac qui cette fois ne l'atteindra pas. Elle ne me connaissait vraiment pas ? Hm... Etonnant. A moins qu'elle joue la comédie. Les filles sont très forte à ce petit jeu. Bon, de toute façon mon coeur semble déjà reprendre un rythme normal. Me*de ! Je ne suis plus aussi endurant qu'avant, il va falloir que je double l'entraînement.

" Vadim. " Je lui lance mon nom sans vraiment la regarder. Je sers les dents en pensant à mon niveau plus faible qu'avant. En Russie, je m'entraînais souvent en altitude pour avoir le meilleur rythme possible. Apparement, j'ai déjà tout perdu en si peu de temps. C'est vraiment frustrant. " Qu'est-ce que tu veux ? " Mon ton est froid et distant, je pense même que mon énervement est perceptible dans ma voix. Il faut que je recommence tout et je n'aime pas être dérangé. Elle a intérêt à trouver une bonne excuse avant que je ne l'attrape par ses grandes couettes blondes pour la mettre dehors...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Ven 18 Avr - 12:52

- Vadim.

Il prononça son nom sans même regarder la demoiselle. Le jeune homme n'avait pas l'air de lui accorder beaucoup d'importance... Elle grogna intérieurement. Il était difficilement impressionable.
Non, le beau Vadim s'intéressait plus à son sport, enfin plutôt son défoulement : taper dans les sacs de sable. Encore et encore, au rythme de ses battements de coeur. Peut-être était-il énervé contre un prof, quelqu'un qui le contrariait ? Et Juwel l'avait peut-être dérangée...

- Qu'est-ce que tu veux ?

Cela confirma ce que la blonde pensait : son ton était pressé, froid. Juwel replaça ses mèches en arrière. Il ne fallait pas, surtout pas le brusquer ou le déranger. Sinon, adieu le mec potentiel !

- Oh, euh, rien de spécial. Faire connaissance. J'ai mon après-midi de libre, en fait...

Elle baissa les yeux, type ado repentante.
Montrer que je suis vraiment désolée ! s'auto-conseilla-t-elle.
Juwel articula encore un ''Entschuldingung'', pardon dans sa langue natale. Elle piétina le sol sous ses chaussures puis alla s'asseoir, quelques mètres plus loin, sur un sac inutilisé ; elle ne le quittait pas des yeux.

Juwel, qui s'y connaissait en drague, jouait le rôle de la file timide, désolée de dérangée, la coincée. Si c'était pas ça le type de fille qu'il fallait au beau garçon à l'accent russe, elle jouerait un autre rôle... Oui, la jeune séductrice adorait le théâtre. S'il servait à manipuler ou la rendre plus populaire, s'entend.

Elle secoua encore ses boucles – son plus bel atout selon sa mère – attendant qu'il reprenne ses coups brutaux. Elle ne l'aimait pas. Mais elle voulait le conquérir. Oui, Juwel voulait conquérir le monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Lun 21 Avr - 14:39


Après avoir froidement lâché ma question, j'en était retourné à mon sac de sable. Je dois vraiment paraître un poil énervé. Dans un long soupir, je m'arrête un instant et me tourne vers elle pour mieux écouter ce qu'elle a à me dire. Peut-être cela en vaudrait la peine ? C'est bien au gymnase que j'ai rencontré Lana après tout... Elle prit une petite voix, assez dérangeante à mes oreilles pour me répondre avant de baisser les yeux. " Oh, euh, rien de spécial. Faire connaissance. J'ai mon après-midi de libre, en fait... " Un petit silence suivit cette phrase avant qu'elle ne lâche un mot étrange que je ne compris pas. Je la regardais s'enfuir pour aller s'asseoir plus loin sur un sac de sable décroché et posé là. Elle continuait de me fixer. J'avais cru voir dans ses yeux bleus comme une lueur de défi. Trop bizarre cette fille-là. Si elle était vraiment si timide, pourquoi aurait-elle trouver le courage de m'approcher. C'était bien l'une des seules qui avait osé. En lâchant un petit soupir, je repris mes coups endiablés pendant quelques minutes. Mais je commençais un peu à me lasser de ce manège. J'aurais vraiment aimé comprendre ce qu'elle faisait là et pourquoi est-ce qu'elle n'avait vraiment rien de mieux à faire si elle n'avait rien à me demander.

Je suis du genre patient quand il s'agit de sport mais rarement quand il s'agit de fille, d'autant plus si leur attitude m'agace. J'arrêtais de taper, une nouvelle fois en sueur et je me dirigeais vers mon sac dans un coin de la salle, non loin de la jeune fille blonde aux grands couettes. J'y fourrais mes gants et en sortit une serviette ainsi qu'une bouteille d'eau et je me mis à boire avant de m'en reverser sur la tronche histoire pour me nettoyer un peu. J'enfouissais alors mon visage dans la serviette propre et me séchait les cheveux et la figure d'un mouvement assez énergique. J'étais même sur le point d'enlever mon débardeur noir lorsque je m'interrompis soudainement en stoppant ce geste machinalement. Je relevais les yeux vers l'intrus. " Tu es là pour me mâter c'est ça ? " J'aime bien provoquer pour voir un peu les réactions des autres. Ce n'est qu'une fille après tout. Avec un petit sourire, je retirais alors mon vêtement trempé et le balancer avec mon sac. J'y laissais ma serviette aussi et bu de nouveau avant de m'approcher d'elle.

De mon torse on pouvait voir se détacher mon pendentif, en forme de croix de l'armée prussienne que mon grand-père m'avait légué. Avec elle, je ne me sentais jamais complètement nu. De toute façon, je n'ai jamais eu beaucoup de pudeur et réussir à impressionner une fille de riche comme elle me faisait bien rire intérieurement. Je la fixais en fronçant légèrement les sourcils, attendant de voir ce qu'elle avait en tête. Un peu froidement, je repris cependant pour être sûr d'être bien clair. " Si tu n'as rien à me demander, je te prierais de partir. "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Jeu 8 Mai - 16:21

Vadim resta d'abord silencieux. Il ne la regardait presque pas.
Habituellement, dans les salles de sports, on trouvait des types forts avec deux-trois neurones connectés, attirés par toutes les beautés qui passaient, mais... Non, lui, il l'ignorait presque et continuait tant bien que mal ses activités : Juwel était perdue.
Et elle fut assez étonnée lorsqu'il retira son t-shirt plein de sueur – après s'être renversé les trois quarts d'une bouteille d'eau sur le visage.
- Tu es là pour me mâter c'est ça ?
Ce fut la réponse du jeune homme. Il était si différent des autres ! Oui, un garçon ''normal'' ce serait rapproché de la beauté blonde. (Juwel avait une très haute estime d'elle même...)
Elle chercha quoi répondre. La vérité ? Certainement pas. Elle n'était pas là pour le mater mais conquérir. Et on ne répondait pas ''Non, je veux pas te mater, je veux que tu sois à moi.'' !
Le regard de jeune homme se fit plus dur encore lorsqu'il ajouta :
- Si tu n'as rien à me demander, je te prierais de partir.
Juwel ignora cette phrase et répondit directement à sa première question :
- Non, pas du tout !
Elle rit franchement. Elle ne jouait plus la timide, mais la fille vive et drôle, sympathique.
- Je t'ai dit, j'ai mon après-midi de libre. Et j'aime bien créer des amitiés, et il y a souvent du monde au gymnase... Sauf aujourd'hui on dirait.
Elle haussa les épaules, innocente. Elle se leva, parcourut la salle vide du regard ;elle fit quelques pas, lents, en direction de nulle part. Que faire avec un garçon si particulier ?
- Bon, je vais partir alors...
Elle détestait obéir contre son gré, mais que pouvait-elle faire ?
Juwel regretta ses paroles. Aucune personne ne devait la dominer. C'était elle la puissante. Non, elle n'obéirait pas. Elle ferait ce qu'elle voudrait. Il allait le payer. Comment ? Son esprit machiavélique visionna un assassinat avec le collier qu'il portait autour du cou et...
Un petit bruit attira son attention. Elle regarda par l'une des fenêtres et son sourire carnassier réapparut. Il pleuvait ; c'était un parfait prétexte. La partie recommençait,
- Oh, non ! Quel dommage ! Il pleut...
Elle minauda :
- Je vais devoir rester...
Le sourire de la blonde s'élargit encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Dim 18 Mai - 10:24


" Non, pas du tout ! " Le ton qu'elle prit me surpris vraiment. Elle se mit à rire franchement et je ne trouvais plus aucune trace de peur ou de timidité dans son attitude. C'était assez déroutant. " Je t'ai dit, j'ai mon après-midi de libre. Et j'aime bien créer des amitiés, et il y a souvent du monde au gymnase... Sauf aujourd'hui on dirait. " Je plissais soudainement les yeux. Je ne sais pas trop, ça ne fait pas longtemps que je venais ici. Mais j'étais bien content qu'il soit déserté aujourd'hui en tout cas. Elle haussa les épaules et semblait un peu désolée de n'avoir que moi à embêter apparemment. Je croisais les bras, indifférent en la voyant se lever pour se diriger vers la sortie. Mais pourquoi mettait-elle tant de temps à l'atteindre ? Elle voulait que je regarde ses fesses ou quoi ? " Bon, je vais partir alors... " Voilà, t'as qu'à faire ça. Je ne comprenais rien à ce qu'elle cherchait ici et ça commençait à me faire ma à la tête de me poser trop de questions. J'avais bien assez de me soucier de mes propres problèmes : pas besoin qu'on m'en apporte d'autres.

Pour ma part, je me redirigeais vers mon sac pour enfiler à nouveau mes gants et continuer de me défouler un peu. Mon esprit était déjà passé à autre chose lorsque je pris conscience que l'intrus était toujours là. " Oh, non ! Quel dommage ! Il pleut... " Je m'interrompis alors et regardai par la fenêtre. Effectivement, il commençait à pleuvoir. Mais je voyais vraiment pas ce qu'il pouvait y avoir de "dommage" là-dedans. Je me tournais vers elle, un peu désemparé. " Je vais devoir rester... " Et le sourire qu'elle affichait me faisait frémir. Elle ressemblait vraiment de plus en plus à une petite fille gâtée et insupportable. Le genre de fille que je ne pouvais pas voir en peinture. Mais qu'est-ce qu'elle pouvait bien avoir derrière la tête ? C'était bien trop compliqué pour mon petit cerveau apparemment. Avant de recommencer à frapper dans mon sac et à essayer de nouveau de m'épuiser pour apaiser mes souffrances, je déclarai simplement. " Fais ce que tu veux. " Comme elle ne voulais pas partir, qu'est-ce que je pouvais bien y faire ? Je suis bien plus patient, elle finirait par se lasser. Même si en revoyant son étrange sourire, je commençais à avoir quelques doutes sur une attitude sincère et non intéressé. Je n'aimais pas ça. Mais vraiment pas du tout. J'ai beau joué les mecs distants et inatteignable, depuis que j'étais à Nobilia, ça devenait de plus en plus difficile. Les filles en France étaient bien différentes de celle de mon pays. Elles réussissaient toujours à me mettre dans l'embarras ou à me déstabiliser au plus haut point. Mais là Vadim, tu vas pas te faire avoir hein ? Continue à frapper dans ton sac, elle finira bien par partir toute seule.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Jeu 29 Mai - 12:34

Vadim regarda la blonde s'apitoyer sur le temps. Prêt à continuer son activité préférée – du moins ce qu'il tentait de faire depuis que Juwel était arrivée, c'est-à-dire taper dans un sac de sable jusqu'à ce qu'il crève de fatigue – il déclara :
- Fais ce que tu veux.

Juwel admira son air excédé. Sa revanche commençait. Il refusait de se laisser charmer par elle, il allait le payer. Il ne pourrait plus la voir sans la haïr. Il ne dormirait pas la nuit. Mouhahahaha.
S'asseyant sur un banc, assez éloignée du jeune homme, elle sortit son portable et vérifia si personne ne l'avait appelée ou envoyé un message. Bien sûr, on ne l'avait pas contactée. Elle n'avait pas vraiment d'amis, et sa mère l'avait appelée le matin même.

Comme elle n'avait aucune autre chose à faire, son regard se porta – évidemment – sur Vadim qui frappait avec hargne. Son collier volait, rebondissant sur sa poitrine musclée. Oh !
C'est une croix prussienne, remarqua Juwel. La Prusse ! L'ancien nom de son pays. D'où venait ce garçon ? Pourquoi avait-il cette croix ?

Juwel n'aimait pas les mystères. Elle exigeait des réponses rapides à toutes les questions qu'elle posait. Oubliant son plan (celui qui visait à embêter le blond, jusqu'à ce qu'il veuille commettre un meurtre sadique et sanglant), elle demanda soudain :
- C'est quoi ton collier ? Pourquoi y'a la croix de Prusse dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Ven 30 Mai - 15:52

J'admets qu'elle ne venait vraiment pas au bon moment. Et que franchement, elle ferait mieux de repartir. La pluie ? Est-ce vraiment une excuse valable ? Peut-être bien. Pour une fille comme elle. Je ne les comprends tellement pas que plus rien me surprend désormais. J'étais de nouveau plongé dans mon activité favorite en essayant d'oublier un instant ses grands yeux qui continuaient de me fixer. Non. Y'a pas à dire. Même sa présence parvient désormais à m'énerver. Mais il ne faut pas que je m'emporte pour rien : sinon, elle aurait gagné. Je ne sais rien de cette pimbêche à couettes et je ne veux rien savoir. Mon sac de sables, mes poings, mes gants pour les protéger : c'est tout ce qui doit désormais t'intéresser Vadim, tu m'entends ? Plus facile à dire qu'à faire. Surtout lorsqu'elle finit par interrompre ce silence pesant. " C'est quoi ton collier ? Pourquoi y'a la croix de Prusse dessus ? "  Je m'interrompis alors, en baissant machinalement la tête vers mon pendentif qui ne me quittait jamais. Sincèrement surpris, je retirais alors vivement mes gants avant de me tourner vers elle, plissa les yeux, histoire de pas non plus paraître amicale. Faut pas déconner. " C'est étonnant que tu l'aies reconnu. " Je viens alors porter ma main à ce symbole si important, réfléchissant une seconde. Je ne vois pas en quoi les origines allemande de mon grand-père pouvait intéresser qui que ce soit. Et surtout pas une fille comme elle. Puis, les mots qu'elle avait d'abord prononcé me revinrent en mémoire. Alice avait le même accent... Alors tout s'éclaire. " Tout à l'heure... c'est en allemand que tu as parlé, non ? " Ma foutue curiosité avait encore frappé. C'était la première personne à la reconnaître. Même si c'était un symbole assez courant qui avait perdu toute sa signification, pour moi, il en gardait une bien précise. Qu'il ne fallait surtout pas bafoué. J'aurais peut-être du me taire après tout. Je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre avec cette fille là.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   Mer 11 Juin - 17:41

Le garçon fit remarquer que c'était assez étonnant qu'elle l'aie reconnu. Mais elle était allemande ! Une blonde avec un accent germanique. Il ne s'en rendait pas compte ? Quel imbécile... pensa-t-elle.

Juwel resta assise, le regardant du coin de l'oeil tout en passant furtivement ses doigts sur son portable, passant d'une application à une autre sans vraiment les regarder. Elle était si surprise que ça l'énervait. Et cela grandit encore lorsque le jeune homme, qui s'était arrêté de taper sauvagement dans son fichu sac et regardait son pendentif si précieux, lui demanda :
- Tout à l'heure... c'est en allemand que tu as parlé, non ?

Juwel haussa les sourcils. Il venait juste de le voir !
Elle ne l'aimait pas, déjà depuis le moment où il avait repoussé ses avances. Elle voulait le faire souffrir, l'embêter jusqu'au bord du suicide, lentement mais sûrement, pour l'avoir repoussée, elle, Juwel Von See, qui voulait conquérir le monde !
Mais même l'embêter ne semblait pas avoir d'effet sur lui.
Elle redoubla d'efforts pour avoir l'air cinglante et hautaine :
- Evidemment, affirma-t-elle, la voix tremblante de colère. Je suis allemande.

Elle le fusilla du regard, pour lui faire payer son ignorance. Ne pas savoir de quel pays elle était originaire, elle, Juwel Von See ! Résister à son envoûtement aussi bien qu'à sa méchanceté sadique !
Il la surprenait, et elle le détestait pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Perdue et surprise [PV Vadim]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Perdue et surprise [PV Vadim]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» "La Route Perdue"
» Il l'a surprise nue...
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noble Academy :: Le petit coin de détente :: Les archives :: Les vieux RPG :: RP abandonnés-